10
Février

Notre Dame des Landes : nous plantons, ils se plantent !

Publié dans Communiqués de presse

Notre Dame des Landes : nous plantons, ils se plantent !

Nous, paysan-ne-s, associations, élu-e-s, occupant-e-s de la ZAD, naturalistes en luttes, réaffirmons notre détermination à mener à leur terme l'ensemble des combats que nous avons engagés contre le projet d'aéroport, que ce soit sur le plan juridique ou sur celui de la résistance sur le terrain.

Le gouvernement s'est engagé l'an dernier à ne pas « débuter les travaux avant l'épuisement de tous les recours juridiques déposés». Son premier ministre préjuge depuis plusieurs semaines que ces recours seront perdus : il avance de manière répétée que les travaux démarreront quoi qu'il arrive au second semestre 2015. Il revient ainsi sur les engagements pris en laissant entendre qu'il n'attendra pas effectivement l'épuisement des recours, qui est pourtant censé inclure l'ensemble des appels et pas seulement le passage en premier instance. De plus des pressions continuent sur certain-e-s des plus anciens habitant-e-s de la zone comme en témoigne la nouvelle assignation au tribunal pour demander l'expulsion de la famille Herbin.

Face à ces menaces et cette volonté affichée de passage en force nous voulons rappeler que le combat juridique a toute son importance. Contrairement au gouvernement, nous ne présageons pas de l'issue des recours. Nous savons par contre que nous avons des arguments de poids et que nous irons jusqu'au bout de cette bataille juridique.

Ce que nous savons aussi, c'est que ce qui se vit et s'enracine sur le terrain, dans les villages et dans les champs sera décisif. Comme nous l'affirmons depuis plus de deux ans, nous irons aussi jusqu'au bout de cette bataille là. A ce titre, nous, paysan-e-s, associations, élu-e-s,

occupant-e-s de la ZAD, naturalistes en luttes affirmons ici :

* que l'occupation de la ZAD continue, que les cultures et habitats se densifient et s'envisagent dans le long terme (comme en témoignent les plantations d'arbres d'aujourd'hui et de multiples autres projets).

* que nous résisterons ensemble dans toute notre diversité sur les terres de Notre Dame des Landes et bien au-delà face à toute tentative d'attaque de la ZAD et de démarrage des travaux. Nous l'avons déjà fait face à l'opération César en 2012. Nous sommes aujourd'hui plus fort-e-s encore grâce à l'énergie accumulée par le mouvement dans la région et ailleurs, et le soutien de plus de 200 comités locaux.

* La multiplication actuelle des résistances face à des projets aussi inutiles que nuisibles nous conforte dans le fait qu'un grand mouvement s'est lancé dans la population face à l'aménagement marchand du territoire, à la privatisation du vivant, ou encore à la disparition des terres agricoles. Ce mouvement porteur d'un immense espoir, laisse augurer de la possibilité de choisir d'autres manières de vivre, d'habiter, de travailler et de cultiver. Elles sont déjà à l'oeuvre et ne se laisseront pas écraser.

Signataires : CéDpa, Adeca, Copain 44, Acipa, des occupant-e-s de la Zad, Naturalistes en Lutte, Union Syndicale Solidaires, NPA, Attac, EELV, Ensemble, les Objecteurs de Croissance, ...

23
Mars

Rassemblement pour soutenir une famille de la Zone à défendre - 25/03 10h à Saint Nazaire

Publié dans Communiqués de presse

Le 25 mars prochain se tiendra au tribunal de Saint-Nazaire une procédure d’expulsion contre une famille d'habitants du Limimbout, village situé en plein cœur de la ZAD.
Nous voyons dans cette nouvelle offensive un acharnement des porteurs du projet d'aéroport contre les habitants de la zone, et nous tenons à ce propos à rappeler quelques vérités :

En juillet 2012, suite à une grève de la faim menée dans le centre ville de Nantes par les opposants au projet, un accord a été entériné entre ces derniers et le gouvernement protégeant les habitants de la zone titulaire d'un statut avant la DUP de 2008, soit 10 maisons d'habitation, jusqu'à la fin des recours juridiques. La famille qui va passer en procès le 25 s'inscrit dans le cadre de cet accord. Aussi, cette nouvelle action en justice nous apparaît comme un passage en force et une provocation de plus des porteurs du projet. Ce n'est d'ailleurs pas la première, elle prolonge une longue série de cinq convocations adressées à cette même famille depuis juillet 2012.

Des fausses déclarations de l'ancien propriétaire du bâtiment, assurant avec la complicité de l’État et du notaire, que la maison était vide au moment de la vente, construisent aujourd'hui l'argumentation juridique des porteurs du projet. Au prétexte de non paiement de loyer, AGO tente de justifier l'expulsion de ces habitants. En réalité, c'est leur engagement soutenu dans la lutte contre l'aéroport qui dérange. Nous ne sommes pas dupe des manœuvres orchestrées par l'accusation, et pointons leurs incohérences.


C'est pourquoi, nous dénonçons catégoriquement ces tentatives d'intimidations et rappelons notre détermination à poursuivre notre lutte et à continuer d'habiter et de faire vivre la zone pour les années qui viennent.
Par conséquent nous invitons tous les opposants au projet d'aéroport à venir soutenir la famille Herbin devant le tribunal de Saint-Nazaire, le mercredi 25 mars 2015 à 10h. Un départ en convoi est prévu de la ZAD à 8h30 au départ des Ardillères.
Un covoiturage est proposé à 9h au parking de la poste à Notre Dame des Landes.


Nous ne lâcherons rien.

L'ACIPA, COPAIN, l'ADECA, des occupants de la ZAD.

15
Octobre

Un nouveau projet porteur d'avenir sur la ZAD

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes, le 15 octobre 2015 

Depuis samedi 10 octobre 2015, un collectif nantais, porteur de projets de conserverie et de cultures maraichères, occupe une maison d'habitation* au lieu-dit "la Noé Verte" à Grandchamp des Fontaines, sur la ZAD dite "de Notre-Dame-des-Landes".

Mardi soir, 13 octobre, le collectif a annoncé le rétablissement de la libre circulation sur la route VC3 (Notre-Dame-des-Landes -  Grandchamp des Fontaines).

Nous, ACIPA, le remercions pour le bon sens responsable de cette décision. Elle rejoint les préoccupations de notre association concernant le respect des populations riveraines.

L'ACIPA soutien ce collectif et son projet constructif et innovant qui pourra répondre aux attentes des populations locales - riveraines et nantaises - en terme de produits alimentaires de qualité, de circuits courts, de relation producteurs-consom'acteurs, et renforcera l'autonomie alimentaire des habitants.

 

L'association invite donc ses adhérents et sympathisants à venir nombreux encourager ce projet et le soutenir dans notre résistance commune pour éviter toutes tentatives d'expulsions de la part de l’État et d'AGO-Vinci.

 

A la veille de la COP21, pour sauver le climat et les terres agricoles, l'abandon de la DUP du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, c'est MAINTENANT.

Nantes a déjà un aéroport.

------------------------
*Cette maison est située à l'intérieur du périmètre de la D.U.P. (Déclaration d'Utilité Publique) du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Elle a été achetée par le Conseil Général 44 depuis de nombreuses années, et a été transférée au concessionnaire AGO-Vinci qui gère le projet d'aéroport pour le compte de l’État.
Depuis plus de deux ans, elle était inutilisée et vide de tout occupant. De plus, il ne s'agit pas d'une "deuxième ZAD", comme certains l'ont suggéré, puisque la maison et la route VC3 qui la dessert sont à l'intérieur du périmètre de la DUP et donc de la ZAD, qui est grande d'une superficie de 1650 hectares.

23
Février

ZAD de Notre-Dame-des-Landes : des voisins s'expriment

Publié dans Communiqués de presse

Nous relayons à leur demande le texte lu par des voisins de la zad ce soir dans le bourg de Notre Dame des Landes.. Une cinquantaine d'habitants des bourgs alentours étaient présents à ce point presse.

DES VOISINS DE LA ZAD S'EXPRIMENT

Nous, résidents, voisons de la ZAD


Sommes outrés par la propagande quasi quotidienne des « va-t’en guerre » qui se permettent en plus de parler en notre nom : « les habitants excédés » disent-ils.

Cela suffit ! Nous ne voulons plus être spectateurs des mises en scène anti-ZAD de M. Retailleau et du couple Lamisse qui d’ailleurs n’habite plus là depuis des années, ni des mensonges grossiers de M. Valls et consorts sur les soi-disant activistes ultra violents qui rackettent
volent et détruisent.

Nous ne bénéficions pas des 60 000 euros d’encart publicitaire payé par le conseil régional mais nous pouvons néanmoins témoigner de notre réalité d’habitants.

Déambulations champêtres ponctuées de rencontres enrichissantes, petit café offert ou simple bonjour, on se sent chez nous et en sécurité sur la ZAD.

Pour beaucoup d’entre nous c’est l’occasion de redécouvrir notre bocage et sa richesse, de renouer avec un territoire et ses habitants.

La ZAD ce n’est pas une forteresse isolée mais au contraire un lieu
foisonnant où se construisent des projets de vie basés sur l’échange solidaire et les valeurs humanistes. En ce sens, pour nous, la ZAD fait partie de la dynamique et de la vie de nos communes.

A ce titre nous sommes heureux d’accéder aux productions faites sur place : pain, légumes, fromages, lait ; d’accéder aux projets culturels qui y germent,  aux rencontres où l’on réfléchit sur l’avenir de notre territoire avec ceux qui y vivent et qui luttent pour le préserver.

Pour nous il est urgent de dénoncer les stigmatisations orchestrées par ceux qui veulent nous diviser et décrédibiliser notre lutte.

Sachez que nous « des habitants indignés » nous serons aux côtés de tous ceux que l’on veut expulser de la ZAD.

C’est pourquoi le 27 février nous serons présents dans la mobilisation
contre l’aéroport et contre toutes les expulsions.

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑