20
Janvier

Un autre voyage à Nantes, le samedi 23 janvier 2016

Publié dans Communiqués de presse

Déambulation sereine et déterminée contre les expulsions à Notre Dame des Landes, le samedi 23 janvier, à Nantes.
 
A l'initiative de la Coordination des opposant-e-s au projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, une déambulation est organisée dans le centre de Nantes sous la forme d'une farandole itinérante et chaine solidaire. 
 
Venez partager un bout de journée avec nous à Nantes, ou toute la journée si vous avez envie.
Venez goûter à la farandole pour Notre Dame des Landes.
Rejoignez -nous au marché, sur une place ou dans une rue de la ville.
Venez danser « Non aux expulsions » , venez chanter « Il n’y aura jamais d’aéroport à NDDL », venez écouter l’histoire de la lutte, faites « un autre voyage à Nantes ».


Main dans la main, nous cheminerons dans la ville, sans gêner la circulation, donc sur les trottoirs, les rues piétonnes et les places. Et nous ferons des pauses animées de toutes sortes.
Nous ne laisserons aucune trace de notre passage sinon éventuellement, des autocollants, des affiches sur les panneaux d’affichage libre, des tracts sur les pare-brise, des marques à la craie et le souvenir de notre détermination sereine.
 
Nous vous donnons rendez-vous

  • à partir de 12 h au marché de la Petite Hollande,
  • puis près du Square Daviais (Pique-nique),
  • Place du Commerce (14h),
  • Place Royale (14h30),
  • Rue de la Barillerie (15h),
  • Place du Pilori (15h30),
  • Place du Bouffay (16h),
  • Place Duchesse Anne (16h30).

Retrouvez nous en suivant la ligne rouge et jaune !


Musiciens, chanteurs, danseurs, comédiens, lecteurs ou simples passants citoyens, vous êtes cordialement invité-e-s à nous rejoindre  : Entrez dans la danse !

 

Evènement Facebook : https://www.facebook.com/events/783811641752536/

23
Janvier

Déroulement d'un autre voyage à Nantes, le samedi 23 janvier 2016

Publié dans Communiqués de presse

À l'initiative de la Coordination des opposant.es au projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, une déambulation dite « Un autre voyage à Nantes » a été organisée dans le centre de Nantes le samedi 23 janvier sous la forme d'une farandole itinérante, chaîne solidaire...
 
Notre intention pour ce samedi n'était pas de réaliser une compétition numérique avec les précédents rassemblements. Cet événement, que nous n'avons jamais désigné sous le terme « manifestation » a été pensé modeste, informatif et non pénalisant pour les Nantais qui ne sont en aucun cas des cibles pour les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes.
 
Cependant l'annonce de cette déambulation a suscité un traitement médiatique très anxiogène et totalement disproportionné avec le projet initial, et nous nous interrogeons sur les éventuelles manipulations qui pourraient être à l'origine de cet emballement. Nantes est annoncée comme devant être à feu et à sang, et nous avons écho de manière récurrente et crédible de risques importants de manœuvres et provocations.
 
Les opposant.es ont fait la preuve de leur capacité à organiser d'énormes mobilisations  et manifestations de tracteurs, vélos/piétons à Nantes, Rennes Vannes... et bien ailleurs en France. Ils ont aussi à maintes reprises fait la preuve de leur responsabilité dans la lutte contre ce projet inutile, nuisible, imposé... Dans la période actuelle, un déferlement de violences desservirait plus que jamais notre cause, nous ne nous le laisserons ni imposer, ni imputer, quelles qu'en soient les origines.
 
Actuellement, 15h00, l’évènement se poursuit sereinement après le pique-nique au square Daviais. 2 à 300 personnes circulent actuellement, toutes déterminées à ce que la déambulation aille à son terme dans l’esprit défini de sérénité.
 
La lutte continue, nous ne lâchons rien. Toutes ensemble, les différentes composantes du mouvement resteront unies dans leur diversité pour la défense des habitant.es et paysan.nes menacé.es d'expulsion, pour la défense de la ZAD et de tous ceux qui la font vivre.

07
Mars

Sécurité des Nantais et bruit généré : de la pure manipulation !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du Collectif de pilotes, en réaction à l'article de Alain Le Bloas dans le Télégramme du 2 mars dernier

 

Parmi les sempiternels lietmotivs justifiant le déménagement de l’aéroport de Nantes Atlantique vers le site de Notre Dame des Landes, la sécurité des Nantais et le bruit généré par les avions restent insistants.

Non ! cent fois non, le survol de la ville et de ses environs n’est pas plus dangereux à Nantes qu’à Toulouse, Marseille, Paris, Londres ou Bruxelles.

Les services de l’Etat, conformément aux règles particulièrement détaillées et strictes en matière de transport aérien, le confirment. Cet argument est de la pure manipulation servie par quelques personnes au mieux incompétentes.

Les constructeurs d’avions ainsi que les motoristes s’efforcent de rendre les avions de plus en plus silencieux. Chaque amélioration réduit significativement les impacts sur la planète et ses habitants. Nantes n’échappe pas à la règle, ni Paris ou Londres, et tant d’autres régions où l’avion restera vraisemblablement incontournable et indispensable aux échanges et à la croissance tant que la ressource l’autorise. Les dernières études et relevés objectifs et scientifiques le démontrent implacablement.

L’avion restera un moyen de transport générant du bruit. Mais, pour longtemps encore ? il sera difficile d’isoler ce bruit dans un milieu où tous les bruits, cumulés ou non, train, tram, voitures, camions, deux roues, etc… restent et resteront bien supérieurs à celui des seuls avions.

Alors, seules les gênes psychologiques expliqueraient que ces bruits ou survols justifieraient un déménagement sans une prise en compte globale des autres thématiques telles que l’emploi (durable et local), le développement, l’urbanisation, les impacts environnementaux, les coûts et leurs inévitables dépassements directs et indirects soigneusement ignorés, dont une partie serait à la charge du concédant, c’est à dire l’Etat déjà à bout de ressources financières ?

Un aéroport n'a jamais créé de marché ni de dynamiques. Aucune compagnie aérienne ne s'est clairement positionnée en faveur du OUI à NDL.

De nombreux exemples récents en Europe mais aussi en France - regardons Paris-Vatry avec un Conseil Départemental qui s'entête à maintenir sous perfusion un aéroport richement doté des meilleures infrastructures, mais avec un trafic aérien fret inclus en berne - démontrent que les coûts de construction dépassent allègrement les devis initiaux, l'emploi nécessaire n'a jamais été au profit des entreprises locales puisque sans clauses de garanties sérieuses ni incontournables, les taxes imposées aux compagnies aériennes, et in fine aux passagers, pour utiliser ces nouvelles infrastructures font fuir les compagnies et le trafic.

Avons nous besoin de cette probable spirale négative ?

Un référendum local, qui plus est concernant un projet d’État, suppose que les citoyens parviennent à une très grande maturité dans leurs réflexions, d’autant plus que l’exercice est rare dans notre ‘’démocratie vieillissante’’ où l'intérêt général devrait prévaloir.

Quelques signataires ?
Des pilotes avec leurs prénoms et noms, en exercice ou ayant exercé ‘’un peu partout sur la planète’’ …
HERVE THEBAUD : Pilote de Ligne 34000 heures de vol et instructeur.
DIDIER PORTRAIT : Pilote Hautes personnalités au GLAM dont le chef de l'état durant 6 ans et Pilote de ligne 18000 heures de vol.
MARC FRADET : Pilote de Ligne 10000 heures de vol.
THIERRY MASSON : Pilote de Ligne 20000 heures de vol.
ALAIN HAMON : Pilote de chasse sur avion d'arme et Pilote de Ligne 12000 heures de vol.
GILLES COURTOIS : Mécanicien concorde et pilote de ligne 10000 heures et 7000 h comme instructeur.
FABRICE FALOURD : Ex Pilote Aéronavale, Officier pilote Sécurité des Vols et Pilote de ligne 13000 heures de vol, instructeur
simulateur de vol.
LAURENT DENIS : Pilote de Ligne 14000 heures de vol, instructeur.
CLAUDE CHIRON : CdB A330/A340 Pilote de Ligne 22000 heures de vol.
STEPHANE LANDREAU : Pilote de Ligne 8500 heures de vol.
CHRISTIAN SAERENS : Pilote de Ligne 10220 heures de vol.
PATRICK BOIVIN : Ex Pilote de chasse et Pilote de Ligne, instructeur, 18000 heures de vol.
LAURENT BEYSSAT : Pilote de ligne, instructeur, chef de secteur compagnie, 11500 h de vol.
ANDRE AMIEL : Ancien pilote de chasse, de reconnaissance et de bombardement nucléaire, et pilote de ligne, 17000 h de vol.
FERNAND DONNIO : Pilote Professionnel aviation d’affaire, instructeur, 19000 heures de vol.
PATRICK VOISIN : Pilote de ligne 12000 heures de vol.
LAURENT MAURICE : Pilote de Ligne 15000 heures de vol.
PHILIPPE GUIGON : Contrôleur aérien (E/R) 36 ans d’expérience

18
Décembre

Notre Dame des Landes : Toutes et tous à Nantes le 22 février !

Publié dans Divers

L'Etat et les pro-aéroports menacent de passer de nouveau en force. Ils prétendent débuter, dans les mois qui viennent, la destruction des espèces protégées et les chantiers de l'aéroport.

Une nouvelle vague d'expulsion pourrait survenir. 

Nous ne les laisserons pas faire ! Les travaux ne commenceront pas !

Sur place, le mouvement est plus vivant encore qu'à l'automne 2012, les liens plus denses, les champs plus cultivés et les habitats plus nombreux. Au delà, plus de 200 comités locaux se sont créés, en solidarité avec la lutte et pour la faire essaimer par chez eux.

Nous appelons toutes les forces anti-aéroport à se joindre à la manifestation du 22 février 2014 à Nantes pour leur montrer qu'il n'est pas question qu'ils touchent au bocage.


Appel lancé par la coordination des opposants (50 associations, syndicats, mouvements politiques et collectifs) – le COPAIN 44 – Les Naturalistes en lutte - Des habitant-e-s de la ZAD

Evènement Facebook : https://www.facebook.com/events/1445452955676156/

 

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑