01
Mai

Deux visiteuses, un événement citoyen, une fête ! à Notre-Dame-des-Landes le 8 juin à partir de 11 heures

Publié dans Divers

Le 2 janvier 2013, j’ai découvert dans le Journal Officiel que Delphine Batho, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, m’avait nominée pour être promue chevalier de la Légion d’honneur.

Cette distinction honore tous ceux et celles dont j’ai illustré les causes dans mes documentaires et livres depuis près de trente ans.
C’est pourquoi je vous invite à célébrer cet événement, le 8 juin 2013, à Notre-Dame-des-Landes. La médaille me sera remise par Dominique Méda, sociologue et philosophe, chevalier de la Légion d’honneur, à 11 h 30 heures.
Suivra une grande fête avec déjeuner sur l’herbe, musique et projection de mon documentaire "Les moissons du futur". Venez nombreux et nombreuses.

Deux visiteuses, un événement citoyen, une fête ! à Notre-Dame-des-Landes le 8 juin à partir de 11 heures
Dominique Méda  

 Je suis très heureuse de participer à cet événement. Comme Marie-Monique, je voudrais que nous soyons exemplaires dans nos paroles et dans nos actes pour montrer combien la tempérance, la mesure, la capacité à s'autolimiter et donc finalement la raison sont de notre côté. A très vite !

L'ACIPA et la Coordination des opposants, ont accepté avec le plus grand plaisir le soutien que Mmes Robin et Méda leur apportent en venant réaliser sur le terrain de leur lutte la remise de légion d'honneur à Mme Robin.
Cette remise sera un événement aussi mémorable qu'inhabituel, une fête riche en amitié, en musique, en échanges autour des documentaires de Marie-Monique.

11 h 30 remise de la Légion d'honneur à Mme Robin par Mme Méda
13 h 15 pique-nique en musique
15 h 00 projection du film "Les Moissons du futur"



Marie-Monique Robin, journaliste et réalisatrice, est lauréate du Prix Albert-Londres (1995). Elle a réalisé de nombreux documentaires, couronnés par une trentaine de prix internationaux. Elle est aussi l’auteure de plusieurs ouvrages, dont Voleurs d’organes, enquête sur un trafic (Bayard), Les 100 photos du siècle (Le Chêne/Taschen), Le Sixième Sens, science et paranormal (Le Chêne), 100 photos du XXIe siècle (La Martinière), Escadrons de la mort, l’école française et L’École du soupçon (La Découverte) et, en coédition avec Arte-Éditions, les best-sellers Le Monde selon Monsanto (traduit en 16 langues), Notre poison quotidien et Les moissons du futur. 

Dominique Méda, sociologue et philosophe, a particulièrement écrit sur le thème du travail et des politiques sociales, des indicateurs de richesse et des femmes. Entre autres, elle a écrit Qu'est-ce que la richesse ?, en 1999, texte repris ensuite sous le titre : Au delà du PIB. Pour une autre mesure de la richesse (Champs actuel Flammarion) ; elle a créé le réseau FAIR (Forum pour d'Autres Indicateurs de Richesse) avec Jean Gadrey, Florence Jany-Catrice et Patrick Viveret. et Danielle Mitterand.

Projections de films de Marie-Monique Robin à la ferme de Bellevue, dans des salles associatives... pendant la première semaine de juin. Programme communiqué ultérieurement


L'invitation au format PDF (2Mo)

A ceux qui s'étonnent de cette cérémonie, quelques explications :
La décision d'accepter ou non la Légion d'honneur (elle a été proposée à son insu) appartient à la seule personne concernée, et Marie-Monique Robin s'en explique elle-même :
http://wp.arte.tv/robin/2013/01/04/sacree-legion/
et http://wp.arte.tv/robin/2013/05/01/sacree-legion-suite-rendez-vous-le-8-juin-a-notre-dame-des-landes/ (textes et commentaires).

Ses amis, ses collègues lui ont fait valoir que c'était une reconnaissance de la qualité de son travail professionnel
Au lieu de recevoir la Légion à l’Élysée, elle a souhaité faire de la remise un acte militant, en choisissant la personne qui lui remettrait et le lieu de la remise : Notre-Dame-des-Landes, en soutien à notre lutte. Elle a donc contacté l'Acipa et la Coordination, qui ont accepté ce soutien, d'une forme inattendue en effet.
Ce sera pour nous l'occasion d'une fête, et aussi de faire connaître les documentaires de Marie-Monique.

 

Read more http://communiques-acipa.blogspot.com/2013/05/deux-visiteuses-un-evenement-citoyen.html

03
Juin

Rapport du collège d’experts scientifiques relatif à l’évaluation de la méthode de compensation des incidences sur les zones humides

Publié dans Divers

Le rapport en français est en ligne sur le site du ministère des transports.

Nous en avons extrait les conclusions.

Résumé exécutif
Rapport du collège d’experts scientifiques sur la méthode de compensation des incidences sur les zones humides du projet d’aéroport et desserte routière de Notre-Dame-des-Landes


A l’issue de l’enquête publique préalable à l’autorisation du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et de ses dessertes routières au titre de la loi sur l’eau, la commission d’enquête publique avait, le 24 octobre 2012, formulé deux réserves. L’une de ces réserves concernait la méthode de compensation des incidences sur les zones humides proposée par les maîtres d’ouvrage. Elle demandait qu’un collège d’experts indépendants apporte une validation scientifique de cette méthode, sur trois points : (i) les principes généraux de la méthode de compensation fonctionnelle et des techniques de génie écologique envisagées ; (ii) les coefficients de compensation affectés aux zones humides détruites et ceux attribués aux zones de compensation ; (iii) les indicateurs proposés permettant d’évaluer l’atteinte des objectifs en matière de compensation écologique.

Le Préfet de la région Pays de la Loire, Préfet de la Loire Atlantique, a demandé le 21 décembre 2012 à un collège de douze experts scientifiques, dont les noms avaient été rendus publics dès le 30 novembre par la Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et le Ministre délégué chargé des transports, de la mer et de la pêche, d’évaluer la pertinence de cette méthode. Ce collège a été présidé par M. Ghislain de Marsily, professeur émérite à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), Membre de l’Académie des Sciences.


Le collège d’experts souligne que ce projet se situe en quasi-totalité dans des zones humides, définies selon la réglementation actuelle, et constitue l’un des premiers projets en France à devoir mettre en oeuvre des mesures de compensation sur une superficie aussi vaste et aussi circonscrite dans l’espace. Le collège tient à souligner la difficulté et l’ampleur du travail mené par les maîtres d’ouvrage ; il apprécie également la volonté d’innovation des acteurs ayant conduit au développement de la méthode de compensation proposée. Après analyse des principes de cette méthode et des résultats de son application à Notre-Dame-des-Landes, le collège d’experts considère que cette méthode ne peut pas être validée en l’état, et émet les réserves suivantes :

Sur les principes de la méthode :

  • la non adéquation de la méthode de compensation avec la disposition 8B-2 du SDAGE du bassin Loire-Bretagne, et son excessive complexité, la rendant peu intelligible par les citoyens ;
  • l’absence de prise en compte adéquate du risque d’échec des mesures de compensation proposées et de la durée nécessaire à la recréation ou à la restauration effective des fonctions impactées ;
  • le choix et le calcul des coefficients de compensation non suffisamment justifiés ;
  • l’incertitude sur les possibilités d’évaluer la mise en oeuvre effective des mesures de compensation proposées.


Sur son application à Notre-Dame-des-Landes :

  • une caractérisation initiale insuffisante de la biodiversité ;
  • une analyse insuffisante du fonctionnement hydrologique quantitatif, avec une surestimation de la fonction soutien d’étiage et une sous-estimation de la fonction ralentissement des crues ;
  • une analyse non pertinente de la qualité des eaux ;
  • une insuffisance d’engagement formel des maîtres d’ouvrage quant à l’obligation de résultat ;
  • une absence de méthode explicite de suivi à long terme des mesures de compensation ;
  • une grande difficulté d’appréciation et de fortes incertitudes sur la faisabilité des mesures de génie écologique proposées.


Le collège d’experts estime que ces réserves devraient être levées pour que le projet puisse être poursuivi.
Conformément à la mission qu’il a reçue, il a également formulé, à l’usage des maîtres d’ouvrage, plusieurs suggestions en vue d’améliorer la méthode à utiliser pour assurer une compensation équitable des zones humides détruites ou impactées par de tels aménagements. De façon plus générale, la compensation des zones humides en France mériterait de faire l’objet d’une réflexion plus approfondie pilotée par le ministère chargé de l’environnement.


Le présent rapport, adopté à l’unanimité des membres du collège, a été remis à Monsieur le Préfet de la région Pays de la Loire, Préfet de la Loire Atlantique, le 9 avril 2013.

24
Juin

Projet d’aménagement de la gare SNCF de Nantes, l'expression associative citoyenne sous contrainte ?

Publié dans Divers

En mairie de Nantes, lors de la réunion publique du 19 juin 2013, l'ACIPA a demandé officiellement que le cadre de la concertation, en cours jusqu'au 26 juillet 2013, intègre une seconde réunion PUBLIQUE pour que l'association NEXUS puisse présenter ses études.

Aux fins de limiter la saturation de la gare centrale, NEXUS met au jour les interconnexions réalisables via le réseau ferré existant et la création possible de quais de voyageurs dans le quartier Malakoff. La ligne actuelle vers le Sud Loire, desservant l'aéroport Nantes-Atlantique, fait aussi partie de cette réflexion d'envergure.

Après avoir essuyé le refus de Monsieur Rimbert, président de séance et maire de Nantes, l'ACIPA constate que les représentants de Nantes-Métropole et de la SNCF, porteurs du projet, n'ont pas souhaité s'exprimer sur notre requête appuyée par une partie du public.


Voir aussi: http://www.nexus-asso.fr/wp-content/uploads/2013/06/ComMinMeeting19Juin.pdf
 
17
Mai

Plantation de pommes de terre à la Ferme de Bellevue

Publié dans Divers

Dimanche 19 mai 2012 à partir de 11h00, des paysans du Finistère apportent des plants de pommes de terres, courges et autres et viennent les planter sur les terres de la Ferme de Bellevue.

La plantation se fera avec une planteuse derrière tracteur, et aussi avec une planteuse mécanique tractée par un cheval de trait.

A cette occasion Mathieu Lebreton fera une démonstration de différents matériels de maraichage à traction animale.

Vous y êtes tous invités, ainsi qu'à partager le picnic le midi à la ferme de Bellevue.

 

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑