04
Août

Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes.

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse – Notre-Dame-des-Landes, 4 août 2013 – 19h30
Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes.

Pari gagné pour les organisateurs du rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2013. A 18h30 ce dimanche, et depuis hier matin, plus de 40 000 personnes en comptage cumulé ont foulé le terrain. Les festivaliers-militants continuent à affluer pour les concerts de la soirée (Cabazi, Lo’Jo, Sanseverino, Lo Cor de la Plana, Parabellum).
 
Toutes les personnes présentes, public, artistes et organisateurs affichent une très grande satisfaction devant le professionnalisme de l’organisation, portée par près de 800 bénévoles. Le contenu et la variété des forum-débats et de la programmation musicale ont fait l’unanimité. Leur simultanéité a permis au public d’alterner en permanence musique et information, d’apprécier l’esprit à la fois festif et militant de ce week-end, et son ambiance joyeuse et sereine.
 
Au cœur de l’été, la mobilisation ne faiblit pas, bien au contraire. Elle renforce notre conviction d’avoir les moyens d’arracher la victoire contre ce projet inutile, qui ne nous sera pas imposé.
Notre lutte continue, comme d’autres luttes avec lesquelles nous tissons des réseaux solides. Jusqu’à la victoire, ici et ailleurs ! On ne lâche rien !
Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes.
Dimanche 14h - concert Tryo


Album photo en ligne : https://picasaweb.google.com/ACIPA.NDDL/2013_08_34_NotreDameDesLandes_2013

06
Août

Les paysans opposés au projet d'aéroport appellent à un rassemblement solidaire le mercredi 7 août à 12h00

Publié dans Communiqués de presse
Info de dernière minute : 
Covoiturage : 10h30 Ferme de Bellevue 
 
Le mercredi 7 août, un paysan du Copain 44 est cité à comparaître devant le tribunal de Nantes, accusé d'entrave à la circulation publique pour avoir garé un tracteur devant la gendarmerie de Châteaubriant, lors d'une manifestation de soutien à un autre paysan retenu en garde à vue.
Selon la loi, il encourt une peine de deux ans d’emprisonnement, 4.500 € d’amende ainsi qu’une suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus.
La mise en place du tracteur, emblème de notre lutte à Notre Dame des Landes et ailleurs, était un acte collectif, décidé par l'ensemble des manifestants, acte volontairement symbolique ; si nous avions voulu bloquer la gendarmerie, beaucoup d'autres tracteurs plus gros étaient prêts.
Nous dénonçons, une fois encore, la volonté du pouvoir politique en place de frapper durement un paysan ouvertement engagé.
Les paysans et les militants en lutte contre ce projet n’ont que trop subi un acharnement judiciaire.
Ainsi, depuis octobre dernier, la violence de l'action policière et les contrôles incessants ont entraîné plus de 200 interpellations recensées, 46 procès dont 1/3 en comparution immédiate.
Les dizaines de milliers de citoyens qui s'opposent au transfert de l'aéroport proposent avant tout, comme nous le faisons, un autre projet de développement pour le territoire et notre société. Le passage en force du pouvoir en place les amène à s'engager sur le terrain. Doit-on tous les mettre en garde à vue ?
   
Les paysans opposés au projet d'aéroport
appellent à un rassemblement solidaire
 
Le mercredi 7 août à 12h00
devant le tribunal de Nantes (avec pique-nique)
 
  • Pour exprimer notre totale solidarité avec notre copain Romain
  • Pour refuser la judiciarisation de notre action syndicale et politique
  • Pour dénoncer la volonté affichée de frapper les militants fortement engagés contre le projet
  • Pour réclamer la relaxe de Romain et de tous les militants opposants aujourd’hui poursuivis, et l'amnistie des militants condamnés
 

Le Copain 44

17
Septembre

A Bruxelles, le lobby des pro veut faire la loi (sur l’eau) !!!!

Publié dans Communiqués de presse
Nous revenons de Bruxelles avec un sentiment mitigé ; nous pourrions être satisfaits d’avoir entendu la commission européenne dire qu’une procédure d’infraction était en cours depuis 2009 contre la France pour non respect de la directive sur les évaluations environnementales et que le cas de NDL entrait dans ce cadre. Le « saucissonnage » des procédures permet en effet d’éviter de montrer les effets cumulés sur l’environnement des investissements connexes (routes, tram-train, zones d’activités etc.).

Cependant nous regrettons que la commission semble croire sur parole l’État français quand il assure qu’il respectera la loi sur l’eau, à sa manière sans doute. Nous regrettons qu’elle n’ait pas voulu statuer à ce stade sur de possibles infractions sur les autres directives environnementales, et qu’elle reporte son jugement final à l’analyse des décisions à venir (arrêté loi sur l’eau et déplacement des espèces protégées).

En tout état de cause, nous avons eu confirmation que les études complémentaires, auxquelles on nous demandait de participer « en toute transparence » étaient déjà faites et que la concertation proposée en préfecture n’était qu’un simulacre.

Au moment où la nouvelle conférence environnementale doit démarrer, nous attendons de la rencontre promise avec le Ministre de l’Écologie des réponses claires sur les décisions qu’il entend prendre dans les semaines à venir.

Les pro-aéroport vont bien évidemment crier victoire et affirmer que tous les feux sont au vert. Ils auraient tort de vouloir revenir sur le terrain pour démarrer les travaux rapidement et déplacer les espèces protégées car le projet reste sous la surveillance rapprochée de la commission européenne, et la partie juridique n’est pas terminée. Surtout, la mobilisation populaire continue et continuera jusqu’à ce que la raison et le droit l’emportent et que le projet soit enfin abandonné.

11
Octobre

Gardons les terres de Notre Dame des Landes

Publié dans Communiqués de presse
Communiqué de presse de l’ADECA – Notre-Dame-des-Landes, le vendredi 11 octobre 2013
AGO-Vinci a obtenu une ordonnance sur requête qui interdit les semis et plantations sur la ZAD à partir du 3 octobre et pour 3 mois.
Les agriculteurs veulent continuer à semer et récolter cet automne.
C’est pourquoi l’ADECA fait appel de cette ordonnance auprès des tribunaux concernés.
Pour que continue la vie sur la ZAD, pour que le projet d’aéroport soit enterré, l'ADECA invite les opposants au projet à venir à soutenir cette action et propose deux rendez-vous de rassemblements :
  • le mardi 15 octobre à 10h00 au tribunal de grande instance de St Nazaire.
    Une présence massive est souhaitée à Saint-Nazaire;
  • le jeudi 17 octobre à 9h00 au tribunal de grande instance de Nantes,  pour ceux qui le peuvent.

Appel soutenu par les collectifs COPAIN et sème ta Zad.
L’ACIPA appelle la population à participer massivement à ces rassemblements.
 

Infos covoiturage
Mardi 15, vers Saint-Nazaire : rendez-vous à 9h Place de la Poste à Notre-Dame-des-Landes ou à Nantes- Beauséjour
Jeudi 17, vers Nantes : rendez-vous à 8h Place de la Poste à Notre-Dame-des-Landes
...

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑