01
Novembre

« Reprise des travaux » ou opération de com ?

Publié dans Communiqués de presse
Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes, le 1er novembre 2015 
 
Le 30 octobre 2015 en fin de journée, la préfecture de Loire Atlantique publiait un communiqué annonçant que l’État engageait la « reprise des travaux » du projet d’aéroport.

L’ACIPA rappelle que les travaux à Notre-Dame-des-Landes n’ont jamais commencé.

Elle dénonce l’ambiguïté de ce communiqué : il s’agit d’une opération de communication autour d’un simple appel d’offres pour d’éventuels travaux. Cet appel d’offre vient dans la continuité des procédures administratives que les porteurs du projet (État et Vinci) sont obligés de respecter.

Les porteurs du projet auront aussi besoin des autorisations de travaux pour le défrichement et l’effacement des réseaux (eau et électricité).
Il leur faudra également réactiver la demande de permis de construire avec les études et les enquêtes publiques attenantes, qui sont du ressort de Vinci.

Enfin, l’ACIPA relève que l’État n’a toujours pas déposé de demande de permis de construire pour les installations qui sont de sa responsabilité, comme la tour de contrôle.

Une fois de plus, Manuel Valls veut imposer le démarrage des travaux alors que le Président de la République, seul décideur, a dernièrement réaffirmé son respect des procédures juridiques jusqu’à leur épuisement.
Les associations ont fait appel des recours « loi sur l’eau » et « espèces protégées » le 17 septembre 2015.
Le temps juridique évoqué par François Hollande est donc loin d’être épuisé.

Le Premier ministre prend le risque, pour une telle annonce, d’activer un vent de révolte citoyenne à la veille de la COP21, où la France veut se montrer exemplaire vis-à-vis des autres nations.
En pleine campagne électorale régionale, il bafoue la démocratie et toutes les lois  environnementales nationales et européennes.
01
Novembre

Travaux ou expulsions, nous réagirons avec la même détermination !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de l'assemblée du mouvement anti-aéroport - mardi 1er novembre 2016

 

Selon de multiples communications brouillonnes et contradictoires, il semblerait que l'expulsion et destruction globale de la zad ne soient plus à l'ordre du jour pour le pouvoir. Il s'agirait plutôt de débuts de travaux dispersés et d'éventuelles expulsions progressives.

L'ensemble du mouvement anti-aéroport réaffirme qu'il n'y a pour lui aucune différence entre expulsion et début des travaux.

Les différentes méthodes travaillées depuis des mois pour la protection de la zad s'adapteront sans problème au blocage de tout début de travaux, expulsions ou non. 

Nos appels à soutien et réactions immédiates et massives, au niveau local, régional et au-delà, restent inchangés en cas de travaux. Nous les mettrons en œuvre avec toute la détermination nécessaire.

Il n'y aura pas d'aéroport à Notre Dame des Landes.

L'assemblée du mouvement du 1er novembre 2016.

Paiement par paypal (paiement sécurisé par carte bancaire)


Je donne (10€, 20€, 30€, plus): *
 € 
Usage de mon don : *
Prénom, Nom *
Adresse
Téléphone:
E-mail *
Lettre d'info de l'ACIPA :


Fait à:
Date:


Vérification anti spam:

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑