20
Décembre

Ils ne mettront pas un sou dans le réaménagement de Nantes-Atlantique ? Eh bien tant mieux !

Publié dans Communiqués de presse
Communiqué de presse du CéDpa - 19 décembre 2017
 
Les élus du SMA ne digèrent pas le rapport de la médiation. Ils ne mettront pas un sou dans le réaménagement de NA, disent-ils furieux. Eh bien tant mieux !

Tant mieux parce que les collectivités ont bien d’autres choses à faire en cette période de vaches maigres côté argent public que d’aller mettre de l’argent dans un aéroport alors que le concessionnaire  n’en a nul besoin…

Rappelons simplement qu’elles avaient décidé de « prêter » la bagatelle de 120 M€ à Aéroport du Grand Ouest : ce qu'AGO appelle « subvention », nos élus l'appellent « avance remboursable »... remboursable à la saint Glinglin...). Ils disaient même qu’un jour, lointain, les collectivités seraient associées aux bénéfices de l’aéroport... Ils en rêvaient et voilà que leur rêve s’écrase sur la vérité imparable du rapport des médiateurs : nul besoin d’un nouvel équipement pour répondre à la croissance  du trafic aérien. Décidément certains élus ont du mal avec la vérité.

Ils devraient pourtant se réjouir : l’optimisation de Nantes Atlantique coûtant deux fois moins cher que le coût théorique de construction de NDDL, et AGO ayant déjà gagné beaucoup d’argent depuis 2010 (on parle de 15 M par an), ce dernier devrait pouvoir assumer sans difficulté les travaux de modernisation. Les banques prêteront le reste évidemment, comment en serait-il autrement ? Et les collectivités pourront allouer les sommes économisées aux besoins réels de leurs populations : il nous semble qu’il ne devrait pas être trop difficile de trouver de beaux projets. Si les élus du SMA n’ont pas d’idées, les citoyens et associations à qui l’on dit qu’il n’y a plus d’argent et qu’il faut se serrer la ceinture sauront leur en donner !

Le CéDpa
04
Décembre

Quel sens des responsabilités pour le Syndicat Mixte Aéroportuaire ?

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du CéDpa - 30 novembre 2017


A quelques jours de la remise du rapport des médiateurs au gouvernement et de la décision de ce dernier, le syndicat mixte aéroportuaire (SMA) publie le résultat d’un sondage indiquant qu’une majorité des sondés estime que le président Macron doit « tenir son engagement de faciliter le début des travaux de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes à l’issue de la médiation d’apaisement qui se terminera le 1er décembre ».

La formulation même de la question avec l'expression « tenir son engagement » ne peut que favoriser la réponse positive.

Il n’a pas été demandé dans ce sondage, si le gouvernement devait tenir son engagement « d’identifier la mesure la mieux apte à satisfaire les besoins de transport à long terme et de préservation de l’environnement... », tel qu’il est écrit dans la lettre de mission des médiateurs.

Nous ne répéterons pas tout ce que nous avons exprimé sur les pièges de la consultation de juin 2016 que nous avons dénoncés dès le début ; aucune des parties ne s’était d’ailleurs engagée à respecter le résultat de cet avis, un parmi d’autres sur ce dossier.

Après avoir fait pression sur la commission de médiation, la manœuvre du SMA est de faire pression sur le gouvernement. Pourtant, le SMA, auditionné comme nous par les médiateurs, les a entendus présenter leur façon de faire : travailler sur des données les plus objectives possible, pas sur des opinions. Le SMA est-il en désaccord avec cette méthode de travail qui permet pourtant d’apaiser les tensions ?  On peut le craindre quand on constate qu’il consacre depuis des années ses moyens importants à la propagande en faveur du projet plutôt qu’au fond du dossier. Ce faisant, le SMA attise les tensions. Quel est son sens des responsabilités ?
 
Le travail de fond mené par la médiation est susceptible de mettre à jour les mensonges qui ont fondé ce projet. Est-ce cela qui effraie le SMA au point de le pousser à une ultime manipulation de l'opinion ? Nous attendons, nous, de la vérité qu'elle montre la voie de l'intérêt général.

 

Le CéDpa

 

23
Janvier

Une page s'est tournée ; une autre a commencé à s'écrire !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué du CéDpa post conférence de presse du lundi 22 janvier, quelques jours après l’abandon par le gouvernement du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.
Mardi 23 janvier 2018



Depuis 2009, notre collectif, qui transcende les positionnements politiques, s’est fortement engagé dans la lutte contre le projet d’aéroport en bâtissant un solide argumentaire basé sur des nombreuses contre-expertises et études indépendantes, en participant à toutes les instances mises en place ( commission du dialogue, médiation etc), en portant des recours juridiques mais aussi en s’associant à la résistance sur le terrain quand cela a été nécessaire.

En décembre, le rapport des médiateurs tordait enfin le cou aux mensonges répétés à l’envi depuis des années et prouvait comme nous le disions que l’optimisation de Nantes-Atlantique était bel et bien une alternative crédible. Le 17 janvier, le gouvernement décidait d’abandonner le transfert à NDDL.
Nous saluons cette décision raisonnable et espérons que toutes les leçons seront tirées notamment en matière de procédures de décision, de prise en compte des alternatives, et de reconnaissance des compétences citoyennes. Nous espérons aussi que la valeur irremplaçable des zones agricoles et naturelles et de la biodiversité qu’elles abritent sera enfin correctement prise en compte dans tous les projets petits et grands. 

Nous serons très attentifs à la manière dont l’État répondra aux demandes légitimes des riverains de l’actuel aéroport. La révision du Plan de Gêne Sonore, les restrictions des vols de nuit, les procédures de moindre bruit doivent être rapidement engagées pour atténuer les nuisances sonores qu’ils subissent.
Parallèlement, nous sommes prêts à participer à la réflexion et aux discussions sur l’avenir de la ZAD. Une page s’est tournée avec la fin du projet d’aéroport. Une autre a déjà commencé à s’écrire. Le CéDpa souhaite que cela se débatte dans le temps et le calme et se tient prêt à participer avec les autres membres du mouvement anti-aéroport au nécessaire dialogue à venir.

Le CéDpa

 

La conférence de presse en sons et en dessins

http://www.kalzadud.fr/perche/index.php?post/2018/01/23/Conf%C3%A9rence-de-presse-du-C%C3%A9Dpa-du-22-janvier-2018http://www.kalzadud.fr/perche/index.php?post/2018/01/23/Conf%C3%A9rence-de-presse-du-C%C3%A9Dpa-du-22-janvier-2018

 

09
Avril

Eviter le pire !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué du CéDpa

Le CéDpa a affirmé clairement à plusieurs reprises sa position : réouverture de la route départementale dans des conditions normales de sécurité, soutien aux expériences agricoles, sociales et culturelles en cours sur la ZAD.
 
Si les élus que nous sommes comprennent une opération de police visant à assurer la circulation sur la route départementale, ils demandent à l’État de ne pas obérer définitivement les chances d’une sortie pacifique de ce conflit.
 
La destruction inutile d’un lieu comme celui des «  cent noms » ce lundi après-midi, où existait un vrai projet agricole, risque d’être lourde de conséquences.
 
Nous en appelons à la responsabilité de tous, car nous pensons qu’il est encore possible de trouver un chemin de raison. Cela implique des concessions de part et d’autre. Nous demandons à l’État de ne pas aller au-delà de la libération de la route et de respecter les engagements pris par madame la préfète lors de précédentes rencontres d’étudier les différents projets en cours. Nous demandons par ailleurs aux nouveaux habitants d’accepter les règles minimales nécessaires à leur régularisation.
 
Éviter le pire reste possible mais il y a urgence à reprendre un dialogue constructif...


Le CéDpa

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑