10
Décembre

Grande parade des GPII sous forme d'éléphants blancs

Publié dans Communiqués de presse

Message du groupe GPII de la Coordination de Notre-Dame-des-Landes.

 
 
Nantes, samedi 9 décembre 2017 après-midi. Un étrange concours d'éléphants blancs s'est tenu sur l'île de Nantes, là où circule habituellement l'éléphant emblématique de la ville. Cette action dénonçait de façon ludique et ironique les grands projets inutiles et imposés (GPII). Organisée par le groupe GPII et le GIGNV, elle a rassemblé une cinquantaine de militant⋅es et a intrigué le public familial qui passait là.
2017-12-09 elephantsBlancs parade 600
L'annonce avait suscité perplexité et commentaires... Le retour de l'éléphant nantais, parti faire une cure de jouvence, a finalement fait place à l'arrivée d'une dizaine d'« éléphants blancs » ! Sous le déguisement, des militant⋅es du groupe GPII de la Coordination des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que des membres du GIGNV (groupe d'intervention des grenouilles non violentes).

Cette mise en scène d'un concours du meilleur éléphant blanc, où chaque candidat défendait sa capacité à détruire l'environnement, à gaspiller l'argent public ou encore à réprimer ses opposants. Le public était invité à barrir pour son candidat préféré, et la « trompe d'or » a finalement été remise au site d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure.

Cette action, qui a intrigué les passants et les familles en promenade sur l'esplanade des machines, se déroulait à l'occasion de la journée internationale contre les GPII. En effet, il existe une grande solidarité entre les collectifs qui luttent contre ces différents projets à travers le monde.
 2017-12-09 elephantsBlancs interview 600
Pourquoi des éléphants blancs ?
Autrefois, dans certains pays d'Asie, des éléphants blancs (albinos) étaient offerts aux puissants. Animaux sacrés, ils ne devaient pas travailler, tandis que leur entretien coûtait cher. Aussi inutiles que coûteux, ils menaient souvent à la ruine leurs propriétaires. Tout rapport avec des situations existantes serait le fruit du hasard, bien sûr...

En France et partout dans le monde, on ne manque pas d'éléphants blancs : ce fut un choix cornélien pour le groupe GPII d'en sélectionner dix à présenter lors de cette parodie de concours. Les lieux, les projets, les états d'avancement sont variés, mais partout, on retrouve la même démesure et la même inutilité : ferme des 1000 vaches, Bure, LGV Lyon-Turin, Europacity au triangle de Gonesse, centrale de Gardanne, extraction de sable à Lannion, mine d'or de Guyane, gare de Stuttgart 21, autoroute A45 ; barrage de Sivens et bien sûr aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le Groupe GPII de la Coordination
 
2017-12-09 elephantsBlancs ensemble 900

30
Janvier

Ni à Notre-Dame-des-Landes ni à Bure !

Publié dans Communiqués de presse

En résistance contre CIGEO1 (projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Bure) nos ami-e-s de l'est de la France ont tenu l'ANDRA2 en échec tout au long de l'année 2016. Blocage des forages préliminaires, occupation, puis réoccupation du Bois LeJuc... En août, illes ont remporté une victoire juridique historique en faisant condamner l'ANDRA pour défrichement illégal. Deux semaines plus tard, le long mur en béton censé sécuriser le chantier est tombé. La forêt libérée a alors vu fleurir barricades et cabanes perchées dans les arbres.

 

Cependant une nouvelle expulsion et une reprise des travaux est possible partir de février. L'ANDRA doit défricher certaines parcelles avant la période de nidification à la mi-mars.

 

Une grande manifestation aura lieu le 18 février à Bure. Ici comme là-bas, la richesse des composantes de lutte et la diversité des pratiques font la force du mouvement contre CIGEO, AGO et leur monde rempli de projets nuisibles et dangereux.

 

En cas d'expulsion, nous appelons à converger sur Bure et multiplier les actions de soutien. Quoiqu'il arrive, restons attenti-ves aux appels de nos ami-es en lutte, sur leur site www.vmc.camp !

 

Résistance et affouages ! ANDRA dégage !

 

La Coordination des opposants au projet de Notre Dame des Landes (associations, collectifs, syndicats et mouvements politiques) :

ACCV – ACIPA – ADECA – AEI - AGISSONS POUR L’AVENIR – A L'EST DE L'ERDRE - ANDE – ATTAC - BIEN VIVRE A VIGNEUX – BREIZHISTANCE - BRETAGNE VIVANTE – CANVA - CAORRE - CAP 21 – CEDPA – CELA - COLLECTIF ANTI MAREES NOIRES – COLLECTIF COURT CIRCUIT- CONFEDERATION PAYSANNE – DECROISSANCE 44 – DU RELIEF A LA MONTAGNE – DLR – ECOLOGIE SOLIDARITE – EELV – ENSEMBLE 44 – FASE - FAUCHEURS VOLONTAIRES – FEA 44 – FNAUT - GAB 44 – GAUCHE ANTICAPITALISTE 44 – GAUCHE UNITAIRE – GENERATION ECOLOGIE 44 – GND – GREENPEACE - LES ALTERNATIFS 44 – LES AMI.E.S DE LA CONF - LES AMIS DE LA TERRE 44 – LES DESOBEISSANTS - LPO 44 – MALICE - MEI – MOC – MODEM 44 - NATUR ACTION - NATURE AVENIR – NATURE ET PROGRES - NOUVELLE DONNE – NPA - OBSLAB - PARDEM – PG - PLACE AU PEUPLE – REZE A GAUCHE TOUTE – SDN LOIRE ET VILAINE - SDN PAYS NANTAIS - SEVRE PROPRE 2015 – SOLIDARITES ECOLOGIE - SOS LOIRE VIVANTE - UNION SYNDICALE SOLIDAIRES 44 - VIVRE A SUCE – VIVRE A TREILLIERES – VERTOU ECOLOGIE SOLIDARITE

ainsi que les NATURALISTES EN LUTTE et HABITANT-E-S de la ZAD


 1 CIGEO : Centre Industriel de stockage GEOlogique

2 ANDRA : Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs

12
Juillet

Une mobilisation intacte pour le 17ème rassemblement estival des opposants

Publié dans Communiqués de presse
Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes, le 12 juillet 2017

Pour la 17ème fois, le rassemblement estival organisé par la Coordination des opposants au projet d'aéroport, les 8 et 9 juillet 2017, a été un moment important de mobilisation festive, permettant à toutes et tous de se recharger en énergie militante.
 
On aurait pu craindre une mobilisation moindre qu'en 2016 : le contexte plus serein depuis la nomination des médiateurs et l'éloignement d'éventuelles expulsions imminentes des paysans et habitants, auraient pu sembler moins mobilisateurs.
Il n'en a rien été puisque autour de 20 000 personnes sont venues assister aux forums, débats, concerts et autres temps forts et festifs tout au long des 2 journées. Merci à tous d'avoir fait le chemin jusqu'à Notre Dame des Landes.
 
Cette année, le thème « De nos terres à la Terre » a ancré la lutte dans une vision globale de défense des terres agricoles et de lutte contre le réchauffement climatique. Le « champ des totems » en laissera une trace pérenne dans les mémoires et dans la terre de Notre-Dame-des-Landes. Un grand merci à Marie-Monique Robin pour nous avoir accompagnés pendant ce temps fort. Merci aussi à la chorégraphe de talent, aux musiciens improvisateurs géniaux et aux danseurs qui se sont volontiers prêtés au jeu.

L'invité d'honneur 2017, le Collectif Pour le Triangle de Gonesse, a pu faire connaitre sa lutte et le projet délirant qu'il combat. Il sort ressourcé lui aussi de ce weekend intense et poursuivra ses actions pour sauver les dernières terres fertiles de la région parisienne...

La très impressionnante offre de débats, de films et de pièces de théâtre proposée, a largement satisfait les militants et le lien avec d’autres luttes sociales, sociétales ou environnementales a été fortement apprécié. Merci aux 115 intervenants pour leur disponibilité.

Merci aux artistes chanteurs et musiciens qui soutiennent notre lutte en nous donnant une énergie fantastique grâce à la musique et à la danse.

Si la sécheresse nous a contraints à annuler une partie de l’animation pour « l'occupation du ciel » samedi soir, d'autres formes de ballons (dont des ballons solaires) et autres cerfs-volants ont cependant pu être lâchés.

Les 2 actions hors site ont été bien suivies : beau succès pour la pièce « Le Cauchemar du Préfet » les vendredi et samedi à Fay de Bretagne et belle balade sur la ZAD, à pied ou en bétaillère, pour 250 personnes tôt le dimanche.

Merci à tous les restaurateurs amateurs ou professionnels qui nous ont régalés de leurs cuisines variées.
 
Et enfin et surtout, un grand merci au millier de bénévoles de la France entière, sans qui ce rassemblement n'aurait pas pu être réussi.

Nous restons mobilisés, car, nous le répétons, il n'y aura pas d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes !

Pour la Coordination des opposants,
Les coordinateurs du rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2017
 

Retour sur l'évènement

07
Février

Notre Dame des Landes, "éviter" est toujours encore possible et indispensable !

Publié dans Communiqués de presse

Copain a réaffirmé, aujourd'hui, aux sénateurs qu'il est encore possible d'éviter et non de compenser la destruction des zones agricoles de Notre Dame des Landes.

Les structures agricoles de Loire Atlantique, Fnsea44, Confédération Paysanne44, Copain44, et chambre d'Agriculture ont été auditionnées, aujourd'hui mardi 07 février, par la commission d'enquête du Sénat sur la réalité des mesures compensatoires, instaurées par la loi sur la biodiversité.
 
Il a été relevé que sur la séquence « Eviter – réduire - compenser », "éviter" n'a pas été étudié.
 
Pour nous, Copain 44, la compensation ne peut exister qu'à deux conditions : que l'on soit en présence d'un excès de foncier et d'une stagnation de l'évolution des populations à nourrir. Or, nous avons pu démontrer aux sénatrices et sénateurs que c'est loin d'être le cas.
 
Pour le projet de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre Dame des Landes,  EVITER est toujours encore possible et indispensable.


COPAIN 44

 

Voir ou revoir l'intervention de COPAIN44

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑