01
Juillet

Sylvain Fresneau : "Nous ne sommes pas à vendre !"

Publié dans Communiqués de presse

Face à la publication des chiffres du jugement d’expropriation et aux rumeurs qui disent qu'il a touché l’argent, Sylvain Fresneau tient à apporter les précisions suivantes :

 

Par rapport au projet de Notre Dame des Landes, il existe deux types d’exploitants :

  • ceux qui sont résignés, contraints ou pas, et qui ont négocié leur départ avec Vinci
  • ceux qui ne veulent absolument pas de ce projet. Ils sont expropriés et leurs biens ont été estimés au tribunal de grande instance de Nantes. Vinci a souvent fait appel sur le jugement rendu.

Le jugement en appel du 27 juin dernier du Gaec des pommiers (3 exploitants dont Sylvain Fresneau) portait d’une part sur la maison d’habitation et pour 80% concernait les bâtiments d’exploitation : fumière, fosse à lisier, nurserie, salle de traite, stabulations...

 

La cour d’appel de Rennes a estimé que les exploitants ne pouvant faire de bâtiment d’occasion, doivent être indemnisés à valeur à neuf ( indice 2012).

La somme largement exposée dans la presse parait considérable pour un public non averti, mais correspond au montant de l’expertise de deux services bâtiment différents. L’agriculture nécessite beaucoup de capitaux, c’en est une illustration. Les agriculteurs qui ont signé à l'amiable avec Vinci, sans que leurs chiffres soient étalés dans la presse, savent combien cette somme est réaliste.

 

Il n’y a pas d’enrichissement personnel. Soit l’aéroport se fait et nous utiliserons la somme pour reconstruire un site équivalent à Notre Dame ; il se peut même que la somme soit insuffisante pour des constructions en 2016 ou plus. Soit l’aéroport ne se fait pas, ce que nous souhaitons toujours, alors nous continuons notre métier sur nos terres et nos bâtiments sans encaisser d’argent.

 

IL faut bien comprendre qu’encaisser l’argent veut dire signer avec Vinci un accord de date de départ, ce que nous avons toujours refusé. Vinci devra consigner cet argent à la caisse des dépôts et consignations.

Nous ne sommes pas à vendre, nous ne laisserons pas détruire le fruit du travail de cinq générations de paysans. La lutte continue.

 

Pour le GAEC des Pommiers

Sylvain Fresneau

07
Juillet

14ème rassemblement des opposants au projet d'aéroport : une université populaire dans le bocage

Publié dans Communiqués de presse

Alors que le projet d’aéroport s’embourbe dans les recours juridiques, et que les thèses de ses promoteurs sont démontées les unes après les autres, le 14ème rassemblement estival à Notre-Dame-des-Landes a montré, s’il en était besoin, que la motivation des opposants est toujours aussi forte. Malgré les conditions météo plus que défavorables - pluie, boue et froid en soirée – les militants ont déferlé par milliers sur les terres de la ferme de Bellevue.

 

Côté militant, la cinquantaine de forums-débats, les deux tables-rondes et le meeting politique ont fait salle plus que comble. Les participants ont unanimement loué la qualité et la diversité des thèmes, des échanges et des intervenants, transformant le rassemblement militant en une véritable université populaire. Des sujets aussi divers que aménagement du territoire, souveraineté alimentaire, enjeux climatiques, traité transatlantique, criminalisation des luttes… y ont été abordés.

 

L’invité d’honneur - la lutte contre la ferme-usine des « 1000 vaches », avec l’association Novissen(*) - ressort galvanisée de sa visite. Rendez-vous est pris pour le procès du 28 octobre à Amiens, en soutien à cette lutte essentielle pour le devenir du monde agricole. Les militants de Notre-Dame-des-Landes seront présents nombreux sur place ce jour-là. Un déplacement collectif s’organise.

 

L’opération « Convergences », avec ses 15 caravanes et ses 70 rassemblements partout en France, grâce au support des comités de soutien locaux, a renforcé les liens et la solidarité entre les différents mouvements d’opposition aux nombreux GPII (Grands Projets Inutiles Imposés) ici et ailleurs en Europe (Roumanie avec une délégation de Rosia Montana, Grande Bretagne, Belgique, Suisse…).

 

Côté musical, une programmation exceptionnelle était assurée par des artistes engagés et bénévoles, devant un auditoire enthousiaste. De Féloche à Sanseverino, en passant par les Têtes Raides et Miossec sans oublier les soutiens de la première heure comme les Génisses dans l’Maïs, Bred’Irie ou Hamon Martin Quintet, tous ont fait oublier la pluie du samedi et la gadoue du dimanche.

 

Coté « Occupation du ciel », la pluie n’a fait que différer d’une soirée l’envol des ballons pirates, et une salamandre de feu de 35 m de haut a pu s’élever dans le ciel nocturne, rappelant que le ciel, comme la terre, restera libre à Notre-Dame-des-Landes.

 

Merci à tous les participants, les mille bénévoles, les artistes et techniciens (intermittents en lutte) qui ont fait de ce weekend un autre grand moment de l’histoire de Notre-Dame-des-Landes.

 

Nous allons continuer à travailler sur le fond les dossiers techniques et à informer la population des incohérences du projet. Les derniers travaux des architectes (**) confirment que Nantes-Atlantique peut être optimisé à un coût raisonnable.

Un nouvel aéroport, à Notre Dame des Landes, n’a pas de justification.

 

Aujourd’hui encore, 7 juillet, alors que le site du rassemblement est en cours de démontage, la répression s’abat lourdement sur des militants au tribunal de Nantes : encore de la prison ferme. La criminalisation des luttes ne viendra pas à bout de la détermination des opposants.

 

A 18 mois de la Conférence Paris Climat 2015, il est urgent que le gouvernement mette en cohérence ses déclarations et ses actes et prononce enfin l’abrogation de la déclaration d’utilité publique qui signifiera l’abandon définitif du projet d’aéroport.

 

L’abandon, c’est maintenant.

 

Les coordinateurs du rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2014

 

* NOs VIllages Se Soucient de leur ENvironnement : http://novissen.com

** Des architectes : "Réaménager Nantes Atlantique coûterait deux fois moins cher que de construire un nouvel aéroport" 24 juin 2014

Album photo du rassemblement

2014-07-05&06_NotreDamedesLandes2014
08
Juillet

Notre Dame des Landes : récupération de l’argent public déjà versé

Publié dans Communiqués de presse

Alors que le versant environnemental du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes fait l’objet d’une procédure d’infraction de la part de l’Europe, les aspects économiques du dossier sont examinés de près par les associations opposées au projet.

 

La Commission Européenne a reconnu, le 7 novembre 2013, que les aides  pour la construction de l’aéroport étaient compatibles avec le marché européen. Cependant, dans cette même décision, la Commission Européenne a considéré que les sommes versées par l’Etat et les collectivités locales à AGO constituaient bien une aide d’Etat au sens du droit européen. Or ces aides, versées depuis Mai 2011, n’ont été notifiées à la Commission Européenne qu’en Juillet 2013, sous la pression de la pétition déposée par l’ACIPA et le CéDpa devant la Commission des Pétitions du Parlement Européen.

 

Par cette décision qui vient d’être publiée dans sa totalité, la Commission reconnait ainsi explicitement que la « mesure d’aide est illégale au sens de l’article 108, paragraphe 3 du traité sur le fonctionnement de l’union européenne » sur la période comprise entre le début de son versement et la décision de la Commission (mai 2011 à novembre 2013).

 

Cette illégalité implique, selon la jurisprudence européenne et nationale, le reversement des aides et des intérêts afférents aux collectivités locales et à l’Etat.

 

En conséquence, le CéDpa vient d’adresser un courrier à l’Etat et aux collectivités locales qui participent au financement afin qu’ils sollicitent la récupération des aides perçues par AGO sur la période concernée et des intérêts afférents, soit une somme totale de 38,4 millions d’euros.

 

A défaut d’action en ce sens de la part de ces derniers, les juridictions nationales seront saisies afin d’obtenir le retour de ces sommes dans le patrimoine de l’Etat et des collectivités.

 

Alors que le syndicat mixte vient de suspendre le 16 juin dernier ses versements au projet, il est sain que l’argent public retourne dans les caisses des collectivités locales et de l’Etat qui cherchent chaque jour à faire des économies. Il est temps aussi de mettre fin au non-sens économique et écologique que constitue ce projet d’aéroport.

 

 

03
Septembre

L'ACIPA solidaire des militants opposés au projet de barrage du Testet

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du mercredi 3 septembre 2014

L'ACIPA apporte son total soutien aux défenseurs de la zone humide du Testet dans le Tarn, sur laquelle est prévue la construction d'un barrage.

 

De très nombreuses similitudes sont en effet évidentes entre ce projet de barrage et le projet de Notre Dame des Landes : projet inutile, destruction de zone humide, pas de concertation possible, répression des opposants, etc....

 

Ces derniers jours ont vu le démarrage de travaux de déboisement sous haute protection policière et la résistance pacifique des opposants a été violemment réprimée. Une grève de la faim a aussi été commencée.

 

L'ACIPA en appelle aux autorités et les enjoint à geler les travaux jusqu'à l'issue des recours juridiques en cours, sur le modèle de ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes, avancée arrachée aux politique locaux à l'issue d'une longue grève de la faim de 28 jours. Faudra-t-il une attente aussi intolérable au Testet où les grévistes entament leur 2ème semaine ?

 

L'ACIPA appelle ses adhérents, sympathisants et comités de soutien qui le peuvent, à apporter leur soutien à la lutte du Testet.

 

Pour en savoir plus sur la lutte du Testet

et le dossier de Reporterre sur le sujet

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑