09
Décembre

Fiche n°24 : A Notre Dame des Landes, un sol inadapté à la construction de pistes

Publié dans Fiches thématiques

La technique retenue par Vinci et l’État pour consolider le sol argileux et humide de Notre Dame des Landes a été testée depuis 2008 par plusieurs laboratoires scientifiques. Ces tests invalident la méthode retenue : étant donné la qualité particulière du sol de Notre Dame des Landes, de l’argile contenant des micaschistes, l’humidité du sol annihilera rapidement le traitement de consolidation. Comme on ne peut imaginer des pistes gondolées, d’autres techniques seraient à prévoir, beaucoup plus chères.

 

Dans le contrat de concession signé entre AGO-Vinci et l’État en 2010[1], il est indiqué que « le CBR[2] au départ des travaux de construction des pistes serait de 10 ou de 12 », c'est-à-dire que le sol argileux et humide de NDL serait rendu beaucoup plus solide et résistant préalablement aux travaux.

 

La méthode de consolidation des sols devait être testée avant le démarrage des travaux
Le contrat précise que « le sol sera traité avec un liant routier, dont les performances ont été validées par le Laboratoire régional des Ponts et Chaussées d’Angers [ndlr : en 2006]». La technique prévue consiste à introduire des liants hydrauliques (chaux ou un mélange chaux-ciment) sur 60 cm de profondeur[3]. Au moment de la rédaction de ce contrat, il restait toutefois des interrogations puisqu’on lit aussi : « Les dispositions finalement retenues seront fonction des résultats des sondages géotechniques et hydrogéologiques complémentaires, ainsi qu’une étude de traitement avec les matériaux du site ; ces études sont réalisées durant la phase de préparation du chantier ».

 

Les études invalident la méthode initialement retenue

Représentation schématique de la circulation de l'eauPlusieurs recherches ont ainsi été menées sur l’efficacité des traitements par liants hydrauliques dans la consolidation des sols argileux, dans le cadre de projets associant plusieurs laboratoires techniques. Les cinq thèses de doctorat publiées sur ces recherches de 2008 à 2012 démontrent que la présence de certains composants chimiques (sulfures/sulfates, matières organiques, nitrates et phosphates) perturbe la consolidation du sol.  Dans un certain type de sols argileux, ceux comprenant beaucoup de mica, comme celui de NDL, le traitement aux liants hydrauliques est inefficace. Sur des échantillons prélevés à Vigneux de Bretagne, dans la zone de NDL, consolidés puis humidifiés, le traitement a été annihilé en quelques mois !

 

A NDL, des blindages sont prévus sur les côtés des pistes avec des drains pour l’évacuation de l’eau. Il n’empêche que l’eau présente dans le sol sous les 60 cm d’épaisseur traités remontera par capillarité. Plus les éléments du sol sont fins (cas du sol de NDL), plus le phénomène de capillarité est important. L’eau atteindra la partie traitée et délitera petit à petit l’effet du liant.

 

Des pistes gondolées ou un chantier pharaonique ?

Vinci pourrait à la rigueur construire des pistes sur un tel sol « consolidé » mais elles se mettront à « gondoler » au bout de quelques années. Or les exigences de planéité des pistes sont  rédhibitoires[4]. Pour construire des pistes sur le sol de NDL, il faudrait alors avoir recours à une autre technique. 1ère solution : installer des quantités de pieux (coût pharaonique). 2eme solution : des fondations beaucoup plus épaisses (sur plus d’1,60 m pour un CBR de 3)[5], ce qui signifie du remblai sur 1,40 m d’épaisseur… C’est contraire au contrat de concession qui prévoit de ne pas avoir d’apport extérieur significatif et de limiter les transports (et donc les émissions de gaz à effet de serre)[6] . Cette 2e solution serait aussi très coûteuse. Pour les pistes seules, il faut environ 400 000 mètres cubes de matériaux, soit  840 000 tonnes, soit à peu près 40 000 camions ! Il faut déjà trouver ces matériaux, avoir un réseau routier approprié, et des maires qui acceptent le passage sur leur commune… Dans les deux cas, il est probable qu’AGO essaierait de faire financer le coût supplémentaire par l’État. Le contrat de concession, évasif sur ce point, pourrait le permettre.

 

Etude complète Consolidation du sol de NDL : sur le site du CéDpa, www.aeroportnddl.fr

 

Création le 09/12/2016

[1] Annexe technique « Dimensionnement des structures de chaussées aéronautiques », p. 2 à 5, et cahier 3 de l’APS en annexe 11 (p. 10 et 11)

[2] Le CBR, California Bearing Ratio, mesure la résistance mécanique d’un sol ; plus il est élevé, plus le sol est apte à la construction de pistes

[3] Article Reporterre 1er février 2014  https://reporterre.net/La-geologie-de-Notre-Dame-des

[4] Standards OACI des aérodromes : https://drive.google.com/uc?export=download&id=0ByakN9hq2pYjN3RxWTNoWEFsem8

[5] http://www.faa.gov/documentLibrary/media/Advisory_Circular/150_5320_6e_part1.pdfles

[6] Annexe 11 du contrat de concession, APS cahier 3, page 7

 

12
Janvier

Vinci, le projet, Nantes-Atlantique et le contrat de concession

Publié dans Ce qu'il faut savoir

Le contrat de concession

Le 29 décembre 2010, l’État s'est engagé pour une durée de 55 ans sur la convention passée entre l'Etat et la société concessionnaire Aéroports du Grand Ouest pour la concession des aérodromes de Notre-Dame-des-Landes, Nantes-Atlantique et Saint-Nazaire - Montoir

Les détails de cette convention et des analyses

Documents du cahier des charges annexés au contrat de concession

 

DUP

Décret d'utilité publique (JO du 10 février 2008)

 

 

Le Projet de Vinci vs la DUPCaracteristiques EnquetePublique 2006

Le projet réel de Vinci est moins ambitieux que les rêves des porteurs politiques du projet, pour s'en convaincre, lire l'article de Ouest France du 4 février 2013 : Futur aéroport :cap sur les économies

Le projet qui a obtenu la DUP était assez différent voir le dossier de l'enquête publique, notamment la pièce ABCD partie 2 page 46: 2 pistes de 3600 m x 60 m doublées toutes 2 d'un taxiway sur toute leur longueur (cf image ci-contre)

 

Encore mieux, le 8 octobre 2014, le Canard Enchaîné révèle que dans le permis de construire d'avril 2013 encore à l'instruction, le projet de Notre-Dame-des-Landes serait plus petit que Nantes-Atlantique

 

 

Et Nantes-Atlantique ?

De son côté, Nantes-Atlantique avait reçu en octobre 2011 le trophé ERA Award 2011/2012 du meilleur aéroport européen (ERA : European region airlines). Une façon pour les compagnies de douter du transfert ? Qui sait...

 

Puis, en novembre 2011, Vinci a reçu le prix Pinocchio des Amis de la Terre dans la catégorie "Plus vert que vert" pour son action de greenwashing à Notre-Dame-des-Landes

 

Sur Nantes-Atlantique, l'intervention de Jacques Bankir le 12 novembre 2013 à Nantes

 

 

En juin 2014, un collectif d'architectes a montré que Nantes-Atlantique était réaménageable à un coût inférieur à ce que prétendait la DGAC :

 

Liens vers les statistiques de trafic (passagers et mouvements) :

 

 

12
Janvier

Notre-Dame-des-Landes : un projet « exemplaire » ?

Publié dans Ce qu'il faut savoir

Plus le temps passe, plus on découvre des petits arrangements entre amis, des comportements un peu limite, des pantouflages, des entorses aux codes,...

Cet article a pour but de regrouper les liens et les infos pour une vision globale de cette question. Cela commence à faire beaucoup...

 

Mensonges, secrets, approximations, manipulations et erreurs de calcul

 

Biotope

 

2014-05-18 VcommeVendu MarcelDeLaGare 600pixPantouflages / chaises musicales /  revolving doors / manquements à l'éthique

Et ça marche aussi dans l'autre sens :

30 avril 2014 Loïc Rocard, nommé chef du pôle "énergie transport environnement logement" au cabinet de M. Valls occupait auparavant un poste de direction chez Vinci

11 juin 2014 : la responsable du service presse de l'Elysée, Virginie Christnacht, a auparavant exercé cette fonction au sein du groupe Vinci.

 

Quand le président de la Commission Nationale du Débat Public Christian Leyrit, en charge du dossier d'information pour la consultation du 26 juin a des relations anciennes avec l'architecte paysagiste Bernard Lassus, retenu pour Notre-Dame-des-Landes,  tout le monde (enfin ... côté gouvernement et proaéroport,...) trouve ça normal... Imaginons ce qu'on aurait entendu si ce monsieur avait été un proche de Françoise Verchère ou de Julien Durand, par exemple.

 

Fichage de journalistes

 

Chantage aux subventions et pressions diverses

 

 

Emplois

 

Ailleurs / Vinci / Vinci-Airport

Mise à jour le 29/06/2016

26
Janvier

Les prédateurs du béton

Publié dans Publications

Enquête sur la multinationale Vinci

Créé en 2000, Vinci est vite devenu un champion du CAC 40 et l’un des leaders mondiaux du BTP. Autoroutes, parkings, aéroports (dont celui de Notre-Dame-des-Landes), voies ferrées, industrie nucléaire et réseaux d’eaux constituent les marchés de Vinci pour la phase construction et pour l’exploitation. Pour les partenariats public-privé et les grands chantiers, Vinci a constitué avec quelques autres majors une oligarchie très restreinte, surpuissante, imposant son ordre au monde économique et aux collectivités. Vinci incarne le capitalisme moderne avec un discours de façade écolo, une rhétorique bien rodée sur l’humain au cœur de l’entreprise, des œuvres de bienfaisance bien orchestrées. Ce qui n’empêche pas des pratiques de prédateur en profitant des opportunités ouvertes par la crise financière et économique, l’exploitation de la précarité des salariés, les proximités avec le pouvoir et quelques ennuis devant les tribunaux.

 

SOMMAIRE :

Oligarchie vaincra ! Rapport à l’argent d’Antoine Zacharias le fondateur, premier patron du CAC 40 traîné en justice et condamné pour avantages de départ. Portrait de son dauphin et successeur, Xavier Huillard, qui a précipité la chute du patriarche.
Du passé faisons table gigogne. Histoire de groupe avant la constitution de Vinci : Girolou, SGE, rachat et absorption, dessous de table du temps de la Générale des eaux.
Vinci soit-il. Le groupe de BTP depuis sa création en 2000. Stratégie de réseau et de filiales, tactiques de prédateur (rachat des aéroports portugais). Traitement social de ses salariés.
À qui profite le green ? Greenwashing et socialwashing : les stratégies de communication pour paraître pétri d’écologie et de responsabilité sociale face aux conditions de travail, à la précarité sur les chantiers, aux procès pour mise en danger des salariés.
Charité bien ordonnée. Bonnes œuvres, chaires universitaires, fondations et think tanks, (Hulot, Institut de l’entreprise, Fabrique de la cité, Fondation Vinci pour la cité, Fondation Vinci autoroutes, Pour une conduite responsable, Aurore...)
En tout état de cause. Marchés publics en état de siège. Partenariat public-privé (PPP) et rapports avec l’État, pantouflages, passage des services de l’État au service de Vinci.

 

L’auteur

Nicolas de la Casinière (né en 1954) est journaliste et illustrateur. Il anime le périodique satirique La Lettre à Lulu, et vient de signer, pour les éditions Les Beaux-Jours, Le Guide du promeneur de Nantes (mai 2013). Il a également publié, en 2012, un Guide secret de Nantes et de ses environs (éditions Ouest-France).

 

Lire aussi :

 

Disponible en librairie, sur commande, ou auprès des éditions Libertalia ou lors de nos évènements et à la permanence du bourg de Notre-Dame-des-Landes le weekend.

twitter acipa

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑