06
Août

Les paysans opposés au projet d'aéroport appellent à un rassemblement solidaire le mercredi 7 août à 12h00

Publié dans Communiqués de presse
Info de dernière minute : 
Covoiturage : 10h30 Ferme de Bellevue 
 
Le mercredi 7 août, un paysan du Copain 44 est cité à comparaître devant le tribunal de Nantes, accusé d'entrave à la circulation publique pour avoir garé un tracteur devant la gendarmerie de Châteaubriant, lors d'une manifestation de soutien à un autre paysan retenu en garde à vue.
Selon la loi, il encourt une peine de deux ans d’emprisonnement, 4.500 € d’amende ainsi qu’une suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus.
La mise en place du tracteur, emblème de notre lutte à Notre Dame des Landes et ailleurs, était un acte collectif, décidé par l'ensemble des manifestants, acte volontairement symbolique ; si nous avions voulu bloquer la gendarmerie, beaucoup d'autres tracteurs plus gros étaient prêts.
Nous dénonçons, une fois encore, la volonté du pouvoir politique en place de frapper durement un paysan ouvertement engagé.
Les paysans et les militants en lutte contre ce projet n’ont que trop subi un acharnement judiciaire.
Ainsi, depuis octobre dernier, la violence de l'action policière et les contrôles incessants ont entraîné plus de 200 interpellations recensées, 46 procès dont 1/3 en comparution immédiate.
Les dizaines de milliers de citoyens qui s'opposent au transfert de l'aéroport proposent avant tout, comme nous le faisons, un autre projet de développement pour le territoire et notre société. Le passage en force du pouvoir en place les amène à s'engager sur le terrain. Doit-on tous les mettre en garde à vue ?
   
Les paysans opposés au projet d'aéroport
appellent à un rassemblement solidaire
 
Le mercredi 7 août à 12h00
devant le tribunal de Nantes (avec pique-nique)
 
  • Pour exprimer notre totale solidarité avec notre copain Romain
  • Pour refuser la judiciarisation de notre action syndicale et politique
  • Pour dénoncer la volonté affichée de frapper les militants fortement engagés contre le projet
  • Pour réclamer la relaxe de Romain et de tous les militants opposants aujourd’hui poursuivis, et l'amnistie des militants condamnés
 

Le Copain 44

14
Février

Appel de 12 structures nationales à manifester contre le projet d'aéroport de #NDDL

Publié dans Communiqués de presse
A l'appel de : Agir pour l'Environnement - Attac - Confédération paysanne - Générations futures - Fédération nationale des Associations d'Usagers des Transports - Les Amis de la Terre - Paysages de France - Réseau Action Climat - Greenpeace - Ligue pour la Protection des Oiseaux - Droit au logement - Solidaires
 
Ce n'est pas la première fois que nous exprimons ensemble notre indignation contre le projet de Notre Dame des Landes : plus précisément, le projet de transfert de l'actuel aéroport international de Nantes Atlantique (primé au niveau européen, non saturé, ré-aménageable si nécessaire), vers 2000 ha d'une zone humide concernant deux bassins versants, exceptionnelle en biodiversité, porteuse d'un bocage préservé, d'emplois agricoles non délocalisables et de nombreux projets paysans.
Les opposants ont mené depuis des décennies un combat exemplaire : d'abord la construction d'une expertise citoyenne, l'information des habitants, de la région d'abord, plus largement ensuite, jusqu'aux niveaux européen et mondial. Ensuite une guérilla juridique opiniâtre à chaque étape du dossier, accompagnée de l'interpellation constante des personnalités politiques au sein de leurs instances ou lors d'élections. Enfin, interposition physique, grève de la faim et résistance pugnace sur le terrain lors de forages, des destructions et tentatives d'expulsion, en particulier à l'automne 2012.
Rien n'y a fait : aucune argumentation, aucune résistance qui ne se heurte à la seule réalité : il s'agit uniquement d'un choix politique, (comme le reconnaît  le président d'AGO Vinci), d'un acte de foi (lire M. Auxiette, juin 2013, 'Pourquoi j'y crois') dans la plus folle des hypothèses de 'développement', de 'croissance' infinie dans un monde fini. Ce projet d'aéroport incarne jusqu'à la caricature un modèle dépassé. Nous, organisations signataires, portons ensemble, et avec les opposants d'autres valeurs de solidarité, de partage et de respect de notre environnement, de la terre nourricière et du climat.
Ces valeurs partagées exigent que nous mettions tout en œuvre pour l'abandon de ce projet mortifère. Nous interpellons solennellement tous nos adhérents, tous les citoyens, pour qu'ils confrontent les choix faits dans ce projet comme cela est fait pour d'autres grands projets inutiles imposés avec les beaux discours grandiloquents sur les économies nécessaires, la transition énergétique, la sauvegarde du climat.
Les citoyens disent STOP ! Nous disons STOP avec eux ! Que puissent se poursuivre et se développer les prometteuses expérimentations qui se développent depuis plusieurs années sur la zone. Elles nous interpellent car elles nous montrent le réalisme joyeux d'autres possibles, non pas fantasmés, mais déjà en construction.
A cause des rêves de gloire de quelques-uns, de l'appât du gain de certains autres, le péril est là, tout proche, et l'irréparable peut intervenir à tout moment. Seule une mobilisation d'ampleur exceptionnelle peut désormais faire prendre conscience aux décideurs du coût politique qu'aurait pour eux un passage en force, et les faire reculer.
Ensemble, affirmons à Nantes le 22 février : L'aéroport, c'est toujours non !Nous serons là contre les expulsions et les destructions !

Inscription cars, co-voiturages, demandes d'hébergement : voir http://22fevrier2014.blogspot.fr/http://www.annonces-ndl.org/ - Et toujours : acipa.free.fr - http://naturalistesenlutte.overblog.comzad.nadir.org
23
Avril

Saint-Jean-du-Tertre résiste

Publié dans Communiqués de presse

Ce communiqué a été élaboré sur place par des habitant-es, occupant-es, paysan-nes, voisines, complices et plus simplement entre personnes en lutte ensemble.

 

Face à une menace claire d'intervention policière sur la ZAD, le mouvement d'opposition au projet d'aéroport a montré sa détermination, son unité et sa capacité à se mobiliser.

 

Toute la nuit paysan-nes, occupant-es, citoyen-nes ont barricadé ensemble les accès à la ferme de Saint Jean du Tertre dont la destruction avait été planifiée ainsi que protégé les lieux occupés alentours, également menacés.

 

Des dizaines de tracteur, plusieurs centaines de personnes étaient présentes dès 5h du matin. Cette réction massive et unitaire du mouvement sera systématique face à toute tentative d'intervention sur la zone.

 

Les collectifs locaux restent vigilants et prêts à mettre en place le blocage de la région pour empêcher toute expulsion ou début de travaux. A l'échelle nationale 200 collectifs prévoient l'occupation de lieux de pouvoir en cas d'intervention.

 

L'aéroport ne se fera pas!
Sur place l'occupation du territoire s'intensifie, nous continuons à l'habiter et à le cultiver. Nous déjà, ensemble, dans l'après projet.

 

Les résistant-es de Saint Jean du Tertre.

30
Mai

Le COPAIN44 appelle à rassemblement de soutien le 4 juin à 8h45 à Rennes

Publié dans Communiqués de presse

Le mercredi 4 juin, les pouvoirs publics, par la voix du Parquet, font appel du jugement du tribunal correctionnel de Nantes du 07 août dernier, qui avait relaxé un paysan de Copain 44 du refus de don d'empreintes digitales et avait requalifié le délit d'obstruction de la voie publique en simple infraction de stationnement gênant.
Notre collègue avait placé un tracteur, emblème de notre lutte à Notre-Dame-des-Landes et ailleurs, devant la gendarmerie de Châteaubriant, lors d'une manifestation de soutien à un paysan retenu en garde à vue. Décidé collectivement par l'ensemble des manifestants, cet acte était volontairement symbolique.

 

Le 13 mai dernier, la même cour d'appel, devant rejuger un autre paysan a entendu un procureur véhément le décrire comme le pire des extrémistes et réclamer l'alourdissement de sa condamnation.

Nous dénonçons la remise en cause délibérée de la liberté de manifester, caractérisée par la répression policière, les arrestations et les condamnations de manifestants lors des derniers grands rassemblements.
A lors que tous les signaux indiquent un abandon prochain du projet insensé de transfert de l'aéroport, nous dénonçons la volonté clairement affichée du pouvoir politique en place de tout faire pour judiciariser notre action militante et syndicale.

 

Les paysans opposés au projet d'aéroport
appellent à un rassemblement solidaire

 

le mercredi 4 juin 2014 à 08h45
devant le tribunal Rennes

 

  • Pour exprimer notre totale solidarité avec notre copain Romain
  • Pour refuser la judiciarisation de notre action syndicale et politique
  • Pour dénoncer la remise en cause du droit de manifester
  • Pour réclamer le relaxe de Romain et de tous les militants opposants aujourd'hui poursuivis, et l'amnistie des militants condamnés
  • Communiqué de presse du Copain 44 le 30 mai 2014

twitter acipa

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑