02
Décembre

Plus c’est gros, plus ça passe !

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse - élus CéDpa du sud-Loire - 02 décembre 2013

 

« Suite aux recommandations de la commission du dialogue pour l’Aéroport

du Grand Ouest, les services de la DGAC* ont étudié les coûts de

réaménagement et l’évolution des nuisances sonores dans l’hypothèse

d’un maintien de l’aéroport Nantes Atlantique.

Au terme de ces études et du débat entre la DGAC et les opposants au

projet de transfert de l’aéroport, il est aujourd’hui acté que le maintien de

l’aéroport de Nantes Atlantique est impossible. »

 

C’est ce qu’écrit le service presse  de Nantes-Métropole et ce que vont dire ce lundi  ses élus les plus engagés pour le transfert!  L’objectif est clair : mentir une fois de plus, faire croire que tout est réglé et que même les opposants ont acté la conclusion, préparer ainsi l’opinion publique au  démarrage des travaux et à l’expulsion des hommes et des espèces protégées !

Nous, élus du Sud-Loire, membres du CéDpa,  contestons fermement la conclusion annoncée et réaffirmons au contraire que:

L’aéroport de Nantes-Atlantique peut être agrandi (la Direction de l’aviation civile  reconnaît d’ailleurs ce point) pour un coût bien inférieur à celui de Notre Dame des Landes (chiffres à l’appui).

Les nuisances sonores ne progresseront pas et peuvent même être allégées (rapport d’un bureau d’études spécialisé, et comparaison avec d’autres aéroports européens). D’ailleurs, l’Airbus A 350 qui a fait des essais de remise de gaz la semaine passée au dessus de Nantes Atlantique a surpris tous les observateurs par sa discrétion.

L’urbanisation de l’île de Nantes ou de Rezé n’est  pas mise en péril,

Les 1900 emplois actuels de Nantes-Atlantique peuvent et doivent rester au Sud-Loire.

Nous rappelons que la DGAC est un service de l’État qui est juge et partie dans le dossier. Tout est fait pour justifier le transfert, même au prix de contre-vérités. Il n’y a aucune neutralité, aucune  objectivité comme on voudrait nous le faire croire. La DGAC a d’ailleurs montré ses failles, en se trompant  lourdement sur ses prévisions de mouvements d’avions pour 2012 lors de l’élaboration du Plan d’Exposition au Bruit en 2004…

Nous demandons solennellement une expertise INDEPENDANTE, judiciaire s’il le faut. Et nous poursuivrons nos explications à la population à qui l’on veut décidément faire prendre des vessies pour des lanternes…

Premiers signataires : Gilles Buisson, Joel Castex, Adeline Cheriff,  Alain Forest, Vincent  Egron,  Catherine Esnée,  Emmanuelle Janvier, Janine Planer, Françoise Verchère (Bouguenais), Katel Andromaque, Emile Robert, Didier Quéraud (Rezé) , Alain Moinard, René Olivier, Isabelle Ryo, Tifenn Thiébaud (la Montagne), Patrick Allain ( Les Sorinières), Mahel Coppey ( Le Pellerin), Pierre Gressant ( Saint-Jean de Boiseau).

Lien vers l'analyse comparée des études DGAC /CéDpa 

16
Avril

Communiqué de COPAIN44 suite à la garde à vue d'un de ses membres.

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse - Châteaubriant le 16 avril 2013

 

Depuis ce matin 7 heures, mardi 16 avril, un paysan membre du COPAIN44, très engagé contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, est retenu en garde à vue à la gendarmerie de Châteaubriant, accusé d'avoir refusé de se laisser contrôler pour la nième fois samedi soir en quittant "Sème ta ZAD" en tracteur.

 

On lui reproche aussi sa participation aux dégradations d'une maison en octobre dernier lors d'une action organisée pour sauver cette maison d'une destruction assurée, maison finalement détruite par AGO/Vinci.

Manifestement, malgré les discours d'apaisement du préfet, les pouvoirs publics ont décidé de judiciariser les militants les plus engagés dans la lutte contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

 

Suite à la garde à vue, notre copain paysan risque une mise sous contrôle judiciaire et donc peut-être une interdiction de présence sur la ZAD.

Nous ne nous laisserons pas intimider et nous appelons à poursuivre le combat.

Le COPAIN44
17
Avril

Communiqué de COPAIN44 suite à la présentation devant le juge d'un de ses membres.

Publié dans Communiqués de presse
Communiqué de presse - Notre-Dame-des-Landes le 17 avril 2013

Aujourd’hui mercredi 17 avril le paysan membre du Collectif COPAIN 44 a été transféré très tôt au tribunal de Saint-Nazaire pour être présenté devant le juge des libertés et de la détention.

Il est convoqué pour comparution devant le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire le 21 mai à 14 Heures pour répondre d’un refus d’obtempérer et d’un refus de prélèvement ADN. La Juge a décidé de le placer sous contrôle judiciaire jusqu’au jugement l’obligeant à un passage hebdomadaire à la gendarmerie de Couëron.

Nous rappelons que les faits reprochés se sont déroulés dans le cadre d’une action collective non violente, conviviale et constructive.

Nous déplorons l’ampleur des moyens mis en œuvre pour contrer la résistance paysanne.

Aujourd’hui, les paysans force de proposition constructive pour l’avenir des territoires de la ZAD ne se laisseront pas enfermer dans la criminalisation de leurs actions.

Le Copain 44

05
Septembre

Communiqué de Presse des Copains 44 et 35 : Appel à mobilisation

Publié dans Communiqués de presse
Communiqué de Presse des Copains 44 et 35 : Appel à mobilisationLe 5 septembre 2012
Depuis les 40 ans de lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, des paysans, aux côtés des autres militants, sont actifs pour refuser l’artificialisation de 1500 hectares de terres agricoles.
Aujourd'hui, alors que les commissions de dialogue valident nos thèses, que l'Europe se saisit de l'utilité du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, que les opposants seront reçus le 10 septembre au ministère des Transports, que d'autres grands projets d'infrastructures (LGV...) sont abandonnés... la machine judiciaire continue.
Depuis le début de l'opération César, ce sont plus de 200 interpellations, 47 condamnations en comparutions immédiates. Des paysans ont aussi été condamnés.
En Juillet 2011 s'est créé le collectif d’organisations agricoles COPAIN 44 qui essaimera ensuite en Ille-et-Vilaine avec la création de COPAIN 35 en Juin 2012, et dans d'autres départements. Depuis leur création, les actions de ces collectifs paysans ont été nombreuses, fédératrices et parfois spectaculaires avec notamment des énormes convois de tracteurs : 100 tracteurs à Rennes le 10 Novembre 2012, plus de 400 à Notre-Dame-des-Landes le 17 Novembre 2012.
Le 27 Janvier 2013, COPAIN 44, aidé de zadistes et comités de soutien occupent la ferme de Bellevue laissée vacante la veille par l’ancien exploitant locataire. Des paysans et paysannes s'y déclarent résidents, la protégeant ainsi d'une destruction imminente. Depuis 7 mois, de nombreux chantiers ont été réalisés, permettant ainsi de faire vivre ce lieu et de lui redonner sa vocation productrice : réhabilitation du four à pain, boulangerie, transformation fromagère etc.
Poursuivis par AGO Vinci, et jugés par 2 fois en février et mars pour occupation illégale ce sont 18 paysans et paysannes qui font appel de leur jugement le 10 septembre à Rennes.
Le collectif 35 contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, COPAIN 35 et COPAIN 44 appellent à :
un rassemblement de soutien, le mardi 10 septembre à partir de midi, place du Parlement à Rennes.
Pour soutenir celles et ceux qui proposent un autre modèle de développement et sont aujourd’hui les porte-paroles de tous ceux qui refusent la réalisation de ce projet inutile.
La relaxe de tous les chefs d’inculpation redonnerait à l'occupation de la ferme de Bellevue son rôle d’intérêt général :
arrêter toute destruction ou saccage tant que tous les recours ne sont pas aboutis et préserver le potentiel d'installation et d'innovation alternative après abandon du projet.
Appel à mobilisation lancé par le Collectif 35 contre l'aéroport de NDDL et COPAIN 35 et 44
(Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles INdignées par le projet d'aéroport)


 
Voir aussi :
 
Infos covoiturage :
  • à 10h30  au parking de la poste à Notre Dame des Landes, au parking de la Maison Régionale à Sainte Pazanne et au Cardo à Nantes
  • à 11h à l’aire de covoiturage, zone de l’Oseraie (côté Grigonnais) par la sortie Puceul/La Grigonnais de la 4 voies de Rennes, au Wagon à Pannecé
 
 

twitter acipa

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑