27
Septembre
Mise à jour du 27/11/2017

Grand merci à tous !

Le montant cible a été atteint. La souscription est désormais close et, grâce aux plus de 500 donateurs, l'étude a été financée.
Vous en trouverez les premières conclusions ici et le rapport complet sera disponible à l'issue de la médiation

 
Mise à jour du 27/10/2017
Grâce à votre soutien généreux, l'objectif de 18 000 euros est déjà atteint à 85 %. Un grand merci.
Il nous faut toutefois amplifier ce soutien car un changement dans notre commande de cartes nous conduit à un devis de 22 000 euros.

Explication :
Pour l’étude du bruit aérien futur autour de Nantes Atlantique dans le cadre des réunions de controverse, les médiateurs ont demandé à la DGAC de cartographier un scénario de référence ainsi que 3 variantes. Nous regrettons qu'il n'y ait pas eu d'expertise indépendante sur ce point très important. 

Le CéDpa (Collectif d'élus, membre de la Coordination) et l’Atelier citoyen ont donc sollicité Adecs Airinfra qui avait travaillé déjà en 2013 pour la cartographie de 4 scénarios supplémentaires (1er devis de 18 000 euros).

Au fur et à mesure des échanges lors des réunions de controverse, il est apparu que les 2 derniers scénarios demandés à Adecs devaient être modifiés et prendre des hypothèses plus complexes.  Le devis qui vient d'arriver est malheureusement plus cher. Il nous faut  4 000 euros de plus.

La Coordination des organisations opposées au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes  (dont l'ACIPA fait partie) vous invite donc à poursuivre la souscription en cours de façon à financer l’ensemble du travail d’étude des plans d’exposition au bruit (PEB) prévisionnels sur Nantes Atlantique qui s’élève désormais à 22 000 euros TTC.

Le CéDpa et l’Atelier citoyen apporteront ces cartes aux médiateurs.
Nous vous invitons à participer à hauteur de vos moyens à ce financement,
Soit en envoyant un chèque à :
ACIPA
BP 5 
44130 Notre Dame des Landes
en précisant bien au dos du chèque "étude PEB"
Soit en souscrivant  en ligne (Paypal/par carte bancaire)

 
 
 
 
 
 
 
La Coordination des organisations opposées au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes  (dont l'ACIPA fait partie) vous invite à participer à une souscription pour financer un travail d’étude de plans d’exposition au bruit (PEB) prévisionnels sur Nantes Atlantique.
 

Le cabinet d'expertise ADECS Air Infra a été sollicité pour cartographier 4 séries d'hypothèses.

 

Dans le cadre de la médiation sur Notre Dame des Landes, le CéDpa (Collectif d'élus, membre de la Coordination) et l’Atelier citoyen apporteront ces cartes, en complément de celles que les médiateurs font réaliser par la DGAC.

 

Ce travail d'étude devra être présenté aux médiateurs fin octobre, le mois de novembre étant consacré à la rédaction de leur rapport, lequel sera remis le 1er décembre au gouvernement.

 

Pour financer cette étude, il nous faut réunir la somme de 18 000 euros TTC.


Nous vous invitons à participer à hauteur de vos moyens à ce financement, en envoyant un chèque à :
ACIPA
BP 5 
44130 Notre Dame des Landes
en précisant bien au dos du chèque "étude PEB"

Vous pouvez aussi souscrire en ligne ici.


Un grand merci à chacun ! Les petits ruisseaux font les grandes rivières...
 
L'ACIPA
pour la Coordination des opposants

27
Septembre

Communiqué de presse de l'ACIPA
Notre-Dame-des-Landes -  mercredi 27 septembre 2017

 

Les médiateurs faisaient hier un point d’étape sur l’avancement de leur mission, en suite de leur nomination le 1er juin dernier. Sur la forme, l’ACIPA se félicite d’une transparence qu’elle avait demandée depuis le début de la mission, afin de pouvoir analyser concrètement la méthode mise en œuvre par les médiateurs.

Ce point d’étape a permis de constater qu’en toute logique, une grande partie des auditions était consacrée au rééquilibrage de l’option consistant en une optimisation de Nantes-Atlantique, manifestement sous-étudiée durant une procédure qui a débuté pourtant il y a une quinzaine d'années.

L’ACIPA tient à rappeler que c’est sur la base de ce dossier déséquilibré qu’ont été réalisés les dossiers d’utilité publique et environnementaux du projet de transfert (ainsi que les décisions de justice en découlant) et la « consultation pour avis » de juin 2016, selon la formulation exacte rappelée clairement par les médiateurs.

Les médiateurs ont précisé qu’il ne leur appartenait pas de prendre la décision finale, mais qu’ils effectueront des recommandations au gouvernement sur les enjeux liés à chaque option. L’ACIPA soutiendra et défendra jusqu’à la remise du rapport le 1er décembre prochain l’optimisation de l’aéroport existant, seule option à même d’assurer une « vision cohérente de l’aménagement durable de la métropole nantaise », selon les termes de la lettre de mission de la mission de médiation, et jugera le travail effectué en analysant scrupuleusement le rapport final.

Par ailleurs, notre association sera vigilante à ce que la rigueur intellectuelle dont les médiateurs ont fait preuve jusqu’à maintenant ne soit pas polluée par les pressions des pro-aéroport, dont les réactions récentes témoignent manifestement d’un refus d’un débat de fond, argumenté et documenté, qui aurait dû avoir lieu avant l’enclenchement des procédures d’autorisation concernant Notre-Dame-des-Landes.

L'ACIPA
 

 
Site internet de la médiation : https://mediation-aeroport-du-grand-ouest.fr/
 

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑