27
Juin

A cheval sur trois communes, la ZAD se niche au sommet du versant nord-ouest du bocage nantais. Venir s'y promener, c'est découvrir un territoire unique par son patrimoine écologique et humain, qui lutte victorieusement pour sa survie. Depuis de nombreuses années, la contestation du projet d'aéroport a permis de conserver un bocage exceptionnellement  dense, unique en Loire-Atlantique.
 
Alors qu'ils tentaient de vider la ZAD de ses habitants, les porteurs du projet ont provoqué une résistance puissante et diverse. A partir de là, un usage commun du territoire s'est développé avec de nouveaux habitants, des voisins, des paysans ou des comités de soutiens de la région ou de beaucoup plus loin.
 
De cette histoire mouvementée est née une expérience inédite, une zone hors-norme sous de nombreux aspects : autonomie vis-à-vis des institutions, réseaux d'échanges non marchands, notamment.
 
Randonner sur la ZAD, c'est ainsi découvrir sa diversité écologique et humaine, mais aussi parcourir les chemins qui permettront de venir la défendre.

Dimanche 2 juillet - Inauguration de sentiers de randonnée sur la zad

Considérant la disparition des cartes de randonnées disponibles sur le site affecté par le projet d’aéroport, des habitants* de Notre-Dame-des-Landes, de la ZAD, et des comités de soutien de la région ont travaillé ces derniers mois à créér trois boucles d’une dizaine de kilomètres chacune. Celles-ci empruntent quelques uns des nombreux sentiers utilisés au quotidien dans ce morceau de bocage devenu pour nous une zone à défendre. C’est une occasion parmi d’autres de proposer aux amoureux de randonnée d’ici et d’ailleurs de venir (re)découvrir ce terroir et de s’y attacher.

 

Alors qu’une carte de cheminement vient d’être publiée, nous vous invitons dimanche 2 juillet 2017 à une journée de balade pour inaugurer ces parcours.

Rendez-vous à 10h à la ferme de Bellevue

Départ au niveau du “champs des bâtons” pour la cérémonie d’inauguration – Pique-nique partagé

 

Brochure à télécharger ici :

 

*Dont des membres du CA de l'ACIPA

07
Juin
Communiqué de presse du CéDpa - 6 juin 2017

Que craignent donc nos élus ?

Posant une nouvelle fois devant l’affiche demandant l’évacuation* de la ZAD, Bruno Retailleau refuse donc de participer à la médiation mise en place par le gouvernement, au motif qu’un des médiateurs serait connu pour son opposition au projet de NDDL. Le Président du Département et la maire de Nantes ne disent pas autre chose.
 
Nous vivons décidément une fabuleuse époque,  politiquement parlant !
 
Il est en effet assez cocasse d’entendre les pauvres arguments de Bruno Retailleau, de Philippe Grosvalet et de Johanna Rolland, nos grands élus responsables.

Qu’aurions-nous dû dire, nous, en 2013 lorsque la commission du dialogue s’est mise en place, elle dont la mission était explicitement de réaffirmer la nécessité de NDDL ? Refuser ? Non, nous avons participé.

Qu’aurions-nous dû dire lorsque le ministre  Frédéric Cuvillier a mis en place une commission sous l’autorité du sous-préfet local pour présenter les études officielles et partiales réalisées par la DGAC comme  la seule vérité ? Boycotter ? Non, nous avons participé et fait réaliser des études contradictoires.

Nous avons aussi fourni aux inspecteurs nommés par Ségolène Royal en 2016 la totalité de notre travail d’analyse. Leur rapport a conclu à la nécessité de réaliser deux études indépendantes l’une sur le coût réel de l’optimisation de Nantes-Atlantique, l’autre sur le Plan d’exposition au bruit. Sans doute pour y échapper, le gouvernement de Manuel Valls nous a alors imposé une consultation pour avis…
 
Le nouveau gouvernement  semble vouloir regarder à nouveau le fond du dossier. Tant mieux !

Voici la lettre de mission adressée aux médiateurs :
http://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Projet%20de%20transfert%20de%20l%27a%C3%A9roport%20de%20Nantes%20Atlantique%20%C3%A0%20NDDL_Lettres%20de%20missions%20m%C3%A9diateurs.pdf

Mesdames et Messieurs les grands élus, si votre projet est aussi bon que vous le dites, que craignez-vous de sa remise à plat ? Que craignez-vous d’études qui seraient conduites dans la transparence ? Craindriez-vous que « des éléments nouveaux » n’apparaissent enfin ? La vérité sur le sol de Notre-Dame-des-Landes ou sur celui de Nantes-Atlantique par exemple ? La vérité sur le coût de l’agrandissement de l’aérogare actuelle ? La vérité sur les oiseaux du lac de Grand-lieu ?         

 
Le CéDpa


* Nous avons toujours un doute sur la légalité de cette fameuse campagne régionale concernant l’évacuation de la ZAD. Depuis quand l’ordre public est-il en effet une compétence de la Région ? La réponse du Préfet, que nous avons saisi, a été plus qu’évasive…

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑