10
Décembre

Message du groupe GPII de la Coordination de Notre-Dame-des-Landes.

 
 
Nantes, samedi 9 décembre 2017 après-midi. Un étrange concours d'éléphants blancs s'est tenu sur l'île de Nantes, là où circule habituellement l'éléphant emblématique de la ville. Cette action dénonçait de façon ludique et ironique les grands projets inutiles et imposés (GPII). Organisée par le groupe GPII et le GIGNV, elle a rassemblé une cinquantaine de militant⋅es et a intrigué le public familial qui passait là.
2017-12-09 elephantsBlancs parade 600
L'annonce avait suscité perplexité et commentaires... Le retour de l'éléphant nantais, parti faire une cure de jouvence, a finalement fait place à l'arrivée d'une dizaine d'« éléphants blancs » ! Sous le déguisement, des militant⋅es du groupe GPII de la Coordination des opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que des membres du GIGNV (groupe d'intervention des grenouilles non violentes).

Cette mise en scène d'un concours du meilleur éléphant blanc, où chaque candidat défendait sa capacité à détruire l'environnement, à gaspiller l'argent public ou encore à réprimer ses opposants. Le public était invité à barrir pour son candidat préféré, et la « trompe d'or » a finalement été remise au site d'enfouissement de déchets nucléaires de Bure.

Cette action, qui a intrigué les passants et les familles en promenade sur l'esplanade des machines, se déroulait à l'occasion de la journée internationale contre les GPII. En effet, il existe une grande solidarité entre les collectifs qui luttent contre ces différents projets à travers le monde.
 2017-12-09 elephantsBlancs interview 600
Pourquoi des éléphants blancs ?
Autrefois, dans certains pays d'Asie, des éléphants blancs (albinos) étaient offerts aux puissants. Animaux sacrés, ils ne devaient pas travailler, tandis que leur entretien coûtait cher. Aussi inutiles que coûteux, ils menaient souvent à la ruine leurs propriétaires. Tout rapport avec des situations existantes serait le fruit du hasard, bien sûr...

En France et partout dans le monde, on ne manque pas d'éléphants blancs : ce fut un choix cornélien pour le groupe GPII d'en sélectionner dix à présenter lors de cette parodie de concours. Les lieux, les projets, les états d'avancement sont variés, mais partout, on retrouve la même démesure et la même inutilité : ferme des 1000 vaches, Bure, LGV Lyon-Turin, Europacity au triangle de Gonesse, centrale de Gardanne, extraction de sable à Lannion, mine d'or de Guyane, gare de Stuttgart 21, autoroute A45 ; barrage de Sivens et bien sûr aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le Groupe GPII de la Coordination
 
2017-12-09 elephantsBlancs ensemble 900

04
Décembre

Communiqué de presse du CéDpa - 30 novembre 2017


A quelques jours de la remise du rapport des médiateurs au gouvernement et de la décision de ce dernier, le syndicat mixte aéroportuaire (SMA) publie le résultat d’un sondage indiquant qu’une majorité des sondés estime que le président Macron doit « tenir son engagement de faciliter le début des travaux de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes à l’issue de la médiation d’apaisement qui se terminera le 1er décembre ».

La formulation même de la question avec l'expression « tenir son engagement » ne peut que favoriser la réponse positive.

Il n’a pas été demandé dans ce sondage, si le gouvernement devait tenir son engagement « d’identifier la mesure la mieux apte à satisfaire les besoins de transport à long terme et de préservation de l’environnement... », tel qu’il est écrit dans la lettre de mission des médiateurs.

Nous ne répéterons pas tout ce que nous avons exprimé sur les pièges de la consultation de juin 2016 que nous avons dénoncés dès le début ; aucune des parties ne s’était d’ailleurs engagée à respecter le résultat de cet avis, un parmi d’autres sur ce dossier.

Après avoir fait pression sur la commission de médiation, la manœuvre du SMA est de faire pression sur le gouvernement. Pourtant, le SMA, auditionné comme nous par les médiateurs, les a entendus présenter leur façon de faire : travailler sur des données les plus objectives possible, pas sur des opinions. Le SMA est-il en désaccord avec cette méthode de travail qui permet pourtant d’apaiser les tensions ?  On peut le craindre quand on constate qu’il consacre depuis des années ses moyens importants à la propagande en faveur du projet plutôt qu’au fond du dossier. Ce faisant, le SMA attise les tensions. Quel est son sens des responsabilités ?
 
Le travail de fond mené par la médiation est susceptible de mettre à jour les mensonges qui ont fondé ce projet. Est-ce cela qui effraie le SMA au point de le pousser à une ultime manipulation de l'opinion ? Nous attendons, nous, de la vérité qu'elle montre la voie de l'intérêt général.

 

Le CéDpa

 

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑