06
Décembre

Tous sur les ponts contre les GPII : Contre les Projets inutiles et Imposés, les 6 et 7 décembre

Publié dans Communiqués de presse

Depuis longtemps déjà nous constatons que les projets inutiles et imposés ont tous les mêmes caractéristiques, entre autres :

  • usage abusif de l'argent public,
  • violations des droits des citoyens à disposer d'informations loyales,
  • mascarade de débat public et d'enquête publique,
  • refus des alternatives et des expertises indépendantes,
  • conflits d'intérêts,
  • votes d'élus en méconnaissance des dossiers ...


Pour refuser ces logiques qui conduisent les pouvoirs publics à une répression violente des opposants dont Rémi Fraisse est l'une des victimes emblématique, une large mobilisation a lieu partout en France, les 6 et 7 décembre à l'occasion des journées internationales contre les projets inutiles et imposés.


Après le succès de la première édition en 2013, une nouvelle opération « Tous sur les ponts » rendra visible notre refus des GPII sur des dizaines de ponts d'autoroute, et nous permettre d'enregistrer à nouveau de nombreux témoignages de sympathie. Outre le projet de NDL, nous mettrons cette année l'accent sur Sivens (projet de barrage) Boyron (projet de Center Parcs de 1000 bungalows)... Le déploiement des banderoles aura lieu les samedi et dimanche, matin et/ou après-midi.

Pour la région un premier pointage indique que les collectifs NDL du Pays bigouden, de Quimper, de Sud Vilaine, Pays de Redon, Pontchâteau, Guérande, St-Nazaire, St-Herblain, Orvault, Couéron, La Chapelle, Sucé, mais aussi La Roche sur Yon, Cholet, Lochois et Sud Touraine... participeront à l'opération.

Groupe contre les GPII de la Coordination des opposants au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes

07
Décembre

Succès de l'opération « tous sur les ponts contre les GPII » Contre les Projets inutiles et Imposés, les 6 et 7 décembre

Publié dans Communiqués de presse

A l'occasion de la journée internationale contre les GPII, plusieurs dizaines de ponts au-dessus de voies rapides ou périphériques de la région se sont ornées de banderoles pour dénoncer les logiques mortifères qui, dans tous les grands projets dits GPII, amènent au gaspillage de fonds publics, de terres nourricières ou de de zones humides riches en biodiversité, dans un déni total de démocratie.
Outre le projet de Notre-Dame-des-Landes, nous avons mis cette année l'accent sur Sivens (projet de barrage) Boyron (projet de center parc de 1000 bungalows).
Nous étions également solidaires des différents mouvements européens, ceux que nous avons rencontrés en 2012 à Notre Dame des Landes, et tous ceux qui ont depuis enrichi notre réseau.

 

Ce fut une opération non violente de communication, mais dans l'échange. Si nous avons visibilisé les rapprochement à faire entre ces différents projet (éléphants blancs), ces heures « sur le pont » nous ont aussi permis  d'enregistrer à nouveau de nombreux témoignages de sympathie (saluts, klaxons, appels de phare...).

 

Nous sommes plus que jamais déterminés à poursuivre la mise en réseau de nos luttes, et la mutualisation des moyens qui nous sont nécessaires. Pas à pas, avec obstination, nous créons les moyens de nos futures victoires.


Groupe contre les GPII de la Coordinations des opposants
au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes

19
Décembre

« Amnésie » juridique ?

Publié dans Communiqués de presse

La commission juridique qui assiste les associations d'opposition à Notre-Dame-des-Landes marque sa surprise devant les déclarations de M.Valls et de J.Auxiette. Ces déclarations sont singulières, sur le plan juridique, à deux titres :

 

Manuel Valls semble connaître à l'avance le résultat des décisions de justice, et c'est en soi très inquiétant pour celui qui est, en raison des ses fonctions, l'un des garants de l'indépendance de la justice.
Quant à J. Auxiette, il veut oublier qu'après la première instance, s'ouvre une procédure d'appel quelle que soit la partie perdante, puis de cassation devant le Conseil d’État.

 

Tous deux ignorent qu'en outre les espèces protégées ne peuvent être déplacées ou détruites avant l'automne. Comment  prétendre donc commencer les travaux dès ce printemps ? Ils manifestent ainsi leur double ignorance des procédures juridiques et des difficultés écologiques du projet.

 

Nous rappelons au Premier Ministre que des accords politiques successifs ont été conclus au plus haut niveau de l’État, accords qui prévoient que le début des travaux ne peut avoir lieu avant épuisement des droits de recours.

 

Nous lui rappelons aussi l'existence d'une procédure européenne et l'exigence de plusieurs autorisations à venir.

 

Enfin à ce jour le permis de construire n'a pas été délivré. Les délais de recours ne sont pas une question de mois mais bien d'années.

 

Débuter les travaux dès avril prochain serait donc un passage en force.

26
Janvier

Le chantier collectif sur la RD281 est aujourd'hui terminé.

Publié dans Communiqués de presse

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'ENSEMBLE DES COMPOSANTES DU MOUVEMENT CONTRE L'AEROPORT
(habitant-e-s de la zad, Acipa, Coordination, COPAIN, Naturalistes en lutte)
vendredi 26 janvier


Le mercredi 17 janvier, nous avons collectivement obtenu une formidable victoire, un signe fort pour toutes les autres luttes. Nous voilà maintenant dans une nouvelle phase, pleine de possibilités d’avancer ensemble, notamment sur des questions d’usage commun, comme celle de la D281, dite "route des chicanes".

Fermée par les autorités dans le cadre du projet d’aéroport en 2013, cette route a été ré-ouverte par le mouvement dans la foulée.
Aujourd’hui, l’ensemble du mouvement a fait le choix de la transformer pour la rendre plus accessible à nos voisin-e-s et aux riverain-e-s des bourgs alentour.

Pour que tou-te-s puissent y circuler tranquillement, il y a d'ores et déjà des ralentisseurs provisoires, puis par la suite des ralentisseurs pérennes, et des voies de passage seront créées pour nos ami-e-s tritons, salamandres et autres habitant-e-s du bocage.

Nous portons ceci collectivement, et collectivement nous pourrions revenir sur cette décision si des menaces d’expulsion venaient à se concrétiser, en refermant cette route et les autres traversant la zad.
C’est un engagement fort que nous renouvelons ensemble pour défendre l'avenir de la zad. 

Un chantier collectif a été organisé pour cela à partir du 22 janvier, il est aujourd'hui terminé.

Cette route était et restera un des symboles de notre résistance commune, et c’est tout-e-s ensemble que nous mettons en oeuvre son usage partagé, pour l’avenir de la zad, puisque qu’il n’y aura pas d’aéroport.

Nous appelons à un très large rassemblement sur la zad, le 10 février, pour enraciner l'avenir de ce territoire et fêter l'abandon du projet.

Le mouvement contre l’aéroport, 26 janvier 2018

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑