Turbulences Crédit photo Tous au Larzac
31
Janvier

Que de turbulences à propos d'un aéroport annulé à ND-des-Landes ! « Les zadistes ont gagné ! » se sont écriés certains élus. Faudrait-il croire que 200 zadistes auraient fait reculer la vaillante police française ? En fait ces élus ont été vexés comme des poux de ne pas avoir eu raison. Ils ne comprennent pas qu'un mouvement social fort puisse l'emporter sur eux. Ce ne sont pas les zadistes qui ont gagné, ce sont surtout eux, les décideurs à courte vue, qui ont perdu.

 

Du coup, d'étranges manœuvres envahissent les médias, avec ces voisins de l'actuel aéroport de Nantes, prétextant une vie impossible près d'un aéroport. Comment les croire, alors que Nantes n'accueille que 5 millions de passagers, quand Toulouse et Lyon en accueillent 10 millions chacun, et Genève 16,5 millions, avec une seule piste chacun ? De plus, tout curieux, grâce aux photos satellite sur Internet, peut constater que l'aéroport de Nantes est moins coincé que les autres dans le tissu urbain. Et en plus, quand on sait qu'il est classé « meilleur aéroport européen » par l'association des compagnies aériennes régionales, et vu qu'il n'y a pas de manifs de riverains près des autres aéroports, c'est bien une preuve qu'à Nantes elles sont « organisées ».

 

Démocratie ?

 

On remarquera aussi qu'à chaque fois qu'un projet est bancal, les élus sont toujours pour. Au Larzac également, les maires de Millau et de la Cavalerie, et le député, étaient partisans de l'agrandissement du camp. Comme à Nantes, ils s'abritaient derrière la DUP (déclaration d'utilité publique), laquelle au final n'avait rien d'utile, puisque sans extension la Défense ne s'est pas écroulée, et même, un temps, la rumeur de la fermeture du camp actuel a circulé. Là-haut, certains s'époumonent contre l'état de droit non respecté, puisque 55 % d'une population avait dit oui au nouvel aéroport. Mais ces mêmes élus, de droite et de gauche, que n'avaient-ils dit quand Sarkozy avait entériné en 2007 le traité européen, pourtant refusé au cours d'un vrai référendum par 55 % des Français en 2005 ? Idem quand les « bonnets rouges » ont brûlé les portiques, faisant renoncer le gouvernement à un projet d'écotaxe pourtant voté à la quasi-unanimité au Parlement !

 

S'il a souvent été fait référence au Larzac pour démontrer que notre expérience de gestion foncière pourrait être utile là-haut, on a pu constater que nombre d'élus politiques ou professionnels n'ont aucune notion du système foncier fonctionnant très bien depuis 35 ans sur le plateau.

 

Pourtant ce n'est pas faute d'en avoir parlé, car presque tout ce que les médias comptent de caméras et de micros est passé sur le causse en ce mois de janvier. « J'ai fait un mi-temps média ces temps-ci » a conclu une agricultrice, co-gérante de la SCTL (Société civile des terres du Larzac).

 

Au final, ne serait-il point utile de leur préparer un voyage d'étude sur le plateau ? Chiche !

 

Léon Maillé

PS. Comparaison Larzac–ND-des-Landes, sur France Inter de 18 h à 20 h ce vendredi 2 février.

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑