15
Mai

Chaine humaine autour de Notre-Dame-des-Landes : pari réussi !

Publié dans Communiqués de presse
La chaine humaine de 25 km le samedi 11 mai, autour du site bocager menacé par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, ainsi que les concerts de soutien de nombreux artistes militants durant tout le week-end, viennent de démontrer une fois de plus que la mobilisation face à ce projet d'un autre siècle est toujours aussi importante.
 
Le 17 novembre, lors de la manifestation de réoccupation faisant suite aux expulsions, nous étions 40 000 !
 
Samedi, nous étions toujours aussi nombreux, alors que la tension sur le terrain est un peu retombée.


La démonstration est ainsi faite : notre détermination est intacte !
On peut même dire qu'elle s'accroît, tant étaient nombreux les comités de soutiens et participants qui s'étaient déplacés, parfois de très loin, pour joindre leurs voix et leurs bras aux nôtres et demander l'abandon définitif de ce projet.


Les nombreux bénévoles qui ont permis l'organisation de cette opération complexe, et sans doute jamais égalée,sont fin prêts pour l'organisation du prochain grand rendez-vous festif des opposants, les 3 et 4 août prochains. Qu'ils soient remerciés pour leur engagement sans faille, de même que les artistes qui ont animé les soirées.

 

Nous resterons vigilants et mobilisés jusqu'au bout pour qu'enfin ce projet inutile soit définitivement "enterré" !

 

L'organisation de la chaîne humaine
 
Lien vers l'album photo de l'évènement : https://picasaweb.google.com/ACIPA.NDDL/2013_05_11_ChaineHumaine
Des photos haute définition peuvent vous être fournies sur demande.
Des photographes d' agences de presse étaient de plus présents sur le site toute la journée et dans l'hélicoptère de l'organisation
...

 

04
Août

Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes.

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse – Notre-Dame-des-Landes, 4 août 2013 – 19h30
Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes.

Pari gagné pour les organisateurs du rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2013. A 18h30 ce dimanche, et depuis hier matin, plus de 40 000 personnes en comptage cumulé ont foulé le terrain. Les festivaliers-militants continuent à affluer pour les concerts de la soirée (Cabazi, Lo’Jo, Sanseverino, Lo Cor de la Plana, Parabellum).
 
Toutes les personnes présentes, public, artistes et organisateurs affichent une très grande satisfaction devant le professionnalisme de l’organisation, portée par près de 800 bénévoles. Le contenu et la variété des forum-débats et de la programmation musicale ont fait l’unanimité. Leur simultanéité a permis au public d’alterner en permanence musique et information, d’apprécier l’esprit à la fois festif et militant de ce week-end, et son ambiance joyeuse et sereine.
 
Au cœur de l’été, la mobilisation ne faiblit pas, bien au contraire. Elle renforce notre conviction d’avoir les moyens d’arracher la victoire contre ce projet inutile, qui ne nous sera pas imposé.
Notre lutte continue, comme d’autres luttes avec lesquelles nous tissons des réseaux solides. Jusqu’à la victoire, ici et ailleurs ! On ne lâche rien !
Plein succès de la mobilisation à Notre-Dame-des-Landes.
Dimanche 14h - concert Tryo


Album photo en ligne : https://picasaweb.google.com/ACIPA.NDDL/2013_08_34_NotreDameDesLandes_2013

12
Janvier

Ce qu'il faut savoir

Publié dans Ce qu'il faut savoir

Près de Nantes, à Notre Dame des Landes, un projet d'aéroport gigantesque menace 2000 ha de terres agricoles bocagères d'une biodiversité exceptionnelle.


Le projet date des années 1960, pour le Concorde, et les raisons avancées pour sa construction ont beaucoup fluctué au fil des années au gré des contre-arguments des opposants.

L'ADECA (Association de Défense des Exploitants Concernés par l'Aéroport) fut créée en 1970 et des rassemblements ont eu lieu dès cette date-là autour d'elle.

 

En 2000, le projet d'aéroport fut ressorti des tiroirs "où il sommeillait activement !" par le gouvernement Jospin à la demande de Jean -Marc Ayrault, maire de Nantes. L'ADECA fut immédiatement réactivée elle aussi et l'ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport) créée.

 

Aujourd'hui, alors qu'il n'y a aucun problème de saturation ni de sécurité à l'aéroport actuel de Nantes-Atlantique et que le contexte ne favorise pas la croissance du secteur aérien, l'Etat, avec l'appui des élus locaux et régionaux (PS et UMP main dans la main sur ce dossier), a attribué la  construction et la concession pour 55 ans de cet aéroport soit disant HQE au groupe Vinci.
360 millions d'euros minimum d'investissement public y seraient  engloutis.
Paradoxalement, le besoin de cette nouvelle construction n'est en rien avéré et aucune alternative ni optimisation de la plateforme existante n'ont été étudiées sérieusement...

 

De plus en plus de voix s'élèvent contre ce scandale écologique et économique.

 

Malgré une forte opposition et les démonstrations de l'aberration de ce projet, les études environnementales, archéologiques, etc, avancent avec un important déploiement de forces de l'ordre et une violence policière croissante.

Une coordination d'associations, collectifs, syndicats et mouvements politiques s'est constituée depuis 2003 et compte maintenant plus de 50 groupes, dont l'ACIPA et l'ADECA.

Un lieu de résistance "La Vache Rit" a été inauguré en 2007. Depuis octobre 2008 et pendant plus de 4 ans, chaque jour, deux personnes ont stationné en permanence devant des lieux symboliques nantais pour dénoncer le gaspillage d'argent public et de terre agricole : c'est l'opération Citoyens Vigilants.

Des exploitants agricoles veulent pouvoir continuer de vivre et travailler sur la zone prévue pour ce projet et des habitants (anciens et nouveaux) y sont installés avec leur familles.

Un collectif d'élu-e-s opposé-e-s au projet a été créé en juin 2009. Il réunit actuellement plus de 1000 élu-e-s de familles politiques diverses. Ce collectif a financé une étude économique réalisée par un cabinet d'étude indépendant dont la conclusion est sans appel : le projet ne se justifie pas non plus économiquement. Ce grand projet a été validé après une étude économique trafiquée et s'il était construit, il coûterait bien plus que prévu.

 

Depuis 2009, de nouveaux habitants sont venus s'installer sur la ZAD, qui de Zone d'Aménagement Différée s'est transformée en Zone à Défendre, pour y expérimenter d'autres façons de vivre ensemble. L'opération "César" lancée en octobre 2012 par la préfecture de Loire-Atlantique et qui avait pour but de les expulser manu-militari a, bien au contraire, renforcé de façon spectaculaire les liens entre les différentes composantes de l'opposition et la visibilité nationale de la lutte.

 

Pour finir, un collectif de pilotes de ligne, et des comités de soutien de plus en plus nombreux en France et hors de nos frontières, nous accompagnent aussi dans notre combat, ainsi que, depuis fin 2012, un groupe de professeurs et avocats en droit de l'environnement , un groupement de naturalistes, et des personnalités des mondes politique et artistique.

D'après ses promoteurs, l'aéroport envisagé à Notre-Dame-des-Landes serait une réalisation phare de Haute Qualité Environnementale…
Nous disons que le seul aéroport HQE, c'est celui qu'on ne construira pas, ni ici, ni ailleurs.

08
Décembre

Sur le pont contre les GPII

Publié dans Communiqués de presse

Communiqué de presse du groupe GPII de la coordination des opposants - dimanche 8 décembre 2013

 

Depuis la tenue à Notre Dame des Landes en juillet 2012 du 2ème forum européen contre les Grands Projets Inutiles Imposés (GPII), le réseau s'étend et se renforce. Le 8 décembre était la troisième journée européenne contre les GPII. Ce week-end a vu plusieurs dizaines de ponts en Bretagne se décorer de banderoles, drapeaux... pour mettre en visibilité tant notre opposition au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes que notre solidarité avec les autres groupes (européens et au-delà) en lutte contre des projets pharaoniques. Pour les ponts, 24 vers Brest, 10 autour de Vannes, 6 vers St-Nazaire,  plusieurs également sur le périphérique de Nantes, à Cholet, etc… un véritable recensement interviendra dans les prochains jours....

Une semaine bien occupée à lessiver, découper des bâches, manier feutres et pinceaux... Ce dimanche (mais certains ont commencé dès hier), les banderoles sont installées... Le temps est superbe, nous avons salué les voitures, leur proposant du fait même de s'exprimer en retour.

Magnifique : les messages de sympathie se sont succédé à un rythme effréné, avec toutes les expressions : appels de phare, klaxons, applaudissements, pouces levés et autres saluts divers ; c'est une véritable possibilité de référendum spontané que nous avons offert aux centaines de voitures qui passent, population non triée évidemment. Après une estimation empirique (70 à 80 pour cent d'expressions de sympathie), nous prenons la peine de vérifier par un comptage test sur 100 voitures : juste un tout petit peu moins.

Une deuxième tranche a eu lieu de 15 à 17 heures

Le choix a été fait d'être plus nombreux par pont. Toujours des réactions de soutien, mais force est de constater qu'elles sont moins nombreuses que sur la zone de ce matin.

Preuve du succès : la question est posée unanimement : quand est-ce qu'on recommence ?

Nous nous sommes quittés avec les derniers feux du soleil, après récapitulatif des prochaines mobilisations (sur la zone, au tribunal...).

La lutte continue ! Et on ne lâche rien !

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑