21
Décembre

Depuis la remise au premier ministre du rapport des médiateurs, la fébrilité des porteurs du projet s’est aggravée. Ceux-ci utilisent à nouveau des arguments dont la médiation a pourtant montré de façon détaillée les faiblesses. C’est ainsi que tout récemment le Syndicat Mixte Aéroportuaire a écrit un courrier au Président de la République pour lui donner, en toute objectivité sans doute, des éléments  correctifs au rapport sur neuf points. L’Atelier Citoyen ne pouvant laisser passer de telles contre-vérités y répond point par point. Il n’est décidément pire sourd que celui qui ne veut entendre…

 

> Lire la réponse de l’Atelier Citoyen

20
Décembre
Communiqué de presse du CéDpa - 19 décembre 2017
 
Les élus du SMA ne digèrent pas le rapport de la médiation. Ils ne mettront pas un sou dans le réaménagement de NA, disent-ils furieux. Eh bien tant mieux !

Tant mieux parce que les collectivités ont bien d’autres choses à faire en cette période de vaches maigres côté argent public que d’aller mettre de l’argent dans un aéroport alors que le concessionnaire  n’en a nul besoin…

Rappelons simplement qu’elles avaient décidé de « prêter » la bagatelle de 120 M€ à Aéroport du Grand Ouest : ce qu'AGO appelle « subvention », nos élus l'appellent « avance remboursable »... remboursable à la saint Glinglin...). Ils disaient même qu’un jour, lointain, les collectivités seraient associées aux bénéfices de l’aéroport... Ils en rêvaient et voilà que leur rêve s’écrase sur la vérité imparable du rapport des médiateurs : nul besoin d’un nouvel équipement pour répondre à la croissance  du trafic aérien. Décidément certains élus ont du mal avec la vérité.

Ils devraient pourtant se réjouir : l’optimisation de Nantes Atlantique coûtant deux fois moins cher que le coût théorique de construction de NDDL, et AGO ayant déjà gagné beaucoup d’argent depuis 2010 (on parle de 15 M par an), ce dernier devrait pouvoir assumer sans difficulté les travaux de modernisation. Les banques prêteront le reste évidemment, comment en serait-il autrement ? Et les collectivités pourront allouer les sommes économisées aux besoins réels de leurs populations : il nous semble qu’il ne devrait pas être trop difficile de trouver de beaux projets. Si les élus du SMA n’ont pas d’idées, les citoyens et associations à qui l’on dit qu’il n’y a plus d’argent et qu’il faut se serrer la ceinture sauront leur en donner !

Le CéDpa
15
Décembre
Communiqué de presse du mouvement anti-aéroport  - vendredi 15 décembre 2017
 

Le mouvement anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes a pris acte du rapport des médiateurs et attend la décision du gouvernement.
Quelle que soit cette décision, l'ensemble du mouvement appelle à une mobilisation sur la zad, le samedi 10 février, date de l'échéance de la Déclaration d'Utilité Publique (DUP)

Acipa, Coordination des Opposants, COPAIn, les Naturalistes en Lutte, des habitants.e.s de la zad

14
Décembre
Communiqué de presse du CéDpa - 14 décembre 2017
 
Le rapport remis le 13 décembre au Premier Ministre par les médiateurs dessine, enfin, une sortie possible du dossier de Notre-Dame-des-Landes.

Le CéDpa en a fait une lecture attentive et en sort conforté dans ses convictions.
 
En effet, pour la première fois, les arguments que nous avons développés depuis des années sur la possible modernisation de Nantes-Atlantique ont été entendus et validés par une analyse rigoureuse de tous les enjeux. Y compris celui du bruit et de la manière de répondre aux riverains de l'actuel aéroport dès à présent.

Les médiateurs ont aussi clairement pointé "les défaillances de la décision publique" et "l'absence d'un débat transparent et démocratique". Tous les élu.e.s devraient méditer aussi leurs recommandations sur la méthode et les critères qui aboutissent à une Déclaration d'Utilité Publique, à l'heure où les citoyens veulent légitimement participer aux décisions qui les concernent.

Nous tenons à  remercier tous ceux et toutes celles qui ont apporté leur temps, leurs compétences, leur énergie et aussi leur argent pour bâtir ensemble (CéDpa, Atelier Citoyen, Coordination des opposants) une contre-expertise crédible. Nous espérons que le gouvernement, désormais éclairé sur la vérité des faits et des enjeux, choisira la voie de la raison et de l'apaisement.  
 
Nous espérons aussi qu'il voudra bien ne plus nous traiter comme de dangereux irresponsables (voire pire) et nous recevoir enfin. Nous avons en effet aussi des idées sur ce qui pourrait être pour toutes les parties une sortie honorable de ce mauvais dossier qui n'a que trop duré.
 
Le CéDpa

 

 

14
Décembre

Communiqué de presse de l'ACIPA
Notre-Dame-des-Landes -  jeudi 14 décembre 2017

 

L'ACIPA prend acte de la remise du rapport des médiateurs au gouvernement, et attend sereinement la décision qu'il va prendre d'ici la fin du mois de Janvier.

Nous avons apprécié la méthode de travail rigoureuse des médiateurs, nous apprécions aussi de voir bon nombre d'analyses avancées par les opposants depuis de très nombreuses années, reprises dans ce rapport.

Au terme de ce dernier, l'optimisation de Nantes-Atlantique ressort manifestement comme le seul véritable projet à même de permettre une réponse aux enjeux agricoles, environnementaux, économiques et sociaux de la région pour les années à venir.

Par ailleurs, les éléments de fond mis en lumière par les médiateurs remettent en cause tant la consultation de juin 2016, qualifiée de "défaillante" dans le rapport, que l'analyse des juridictions administratives sur le caractère non satisfaisant de l'optimisation de Nantes-Atlantique (arrêtés environnementaux) basée sur des expertises faussement orientées en faveur de la construction de l’aéroport à Notre Dame des Landes par les décideurs locaux et la Direction Générale de l’Aviation Civile. 

L'ACIPA appelle ses adhérents, sympathisants et comités de soutien à rester vigilants jusqu'à la décision gouvernementale, et à l'accueillir, quelle qu'elle soit, dans la non-violence et le respect des personnes, et sans dégradations.

Si la poursuite du projet est annoncée, nous continuerons la résistance contre un projet injuste et pour empêcher l'évacuation de la ZAD, de nombreux recours juridiques étant encore en cours d'examen par les juridictions administratives et civiles.

Si l'abandon du projet est annoncé, une autre échéance sera pour nous aussi importante, celle de la date d'expiration de la Déclaration d'Utilité Publique le 9 février 2018. Si la DUP devient caduque ce jour-là, cela signifiera un coup d’arrêt définitif au projet de Notre Dame des Landes.

Au cours des mois qui viennent, l'ACIPA assumera ses responsabilités et prendra sa part, au côté des autres composantes du mouvement, et comme c'est déjà le cas depuis longtemps, dans la préparation et la transition apaisée vers un avenir de la ZAD sans aéroport.

L'ACIPA remercie ses soutiens et toutes les personnes ayant collaboré à l'élaboration des dossiers qui ont permis aux médiateurs de réaliser un travail de rééquilibrage attendu depuis bien trop longtemps. 

 

L'ACIPA


Quelques ressources pour aller plus loin :

Vidéos

 Ronan Dantec - sénateur de Loire-Atlantique

Benjamen Grivaux - Porte-parole du gouvernement

A propos

Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre Dame des Landes Association luttant contre la création d'un autre aéroport à Nantes (Loire Atlantique), sur les communes de Notre Dame des Landes, Grandchamp des Fontaines, Vigneux de Bretagne et Treillières

Autocollant Acipa 2012 fond-gris

Rechercher...

Média sociaux

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux.

Facebook Twitter RSS Vimeo

GPlus Flickr Blogger Picasa

Plan du site ↑